RMC Sport

Montpellier, une faim de Lyon

-

- - -

Malgré une fin d’année 2011 manquée, les Héraultais, 2es du championnat, veulent repartir de l’avant contre Lyon, ce samedi lors de la 20e journée de L1. Sans ses internationaux « africains » partis à la CAN, mais avec un grand appétit, Montpellier rêve de faire chuter un adversaire en pleine forme.

Il y a bien longtemps que Montpellier n’a plus goûté à la victoire en championnat. Depuis un succès contre Lorient (4-0) il y a plus d’un mois, les hommes de René Girard piétinent. Deux défaites, un match nul, l’année 2011 s’est achevée sur trois fausses notes regrettables qui ont privé le club héraultais du titre honorifique de champion d’automne. « Cela aurait pu être notre cadeau de Noël », souffle Mapou Yanga-Mbiwa. Si les Montpelliérains se sont remis en jambes en Coupe de France, en dominant facilement les amateurs de Prix-les-Mézières (4-0), un tout autre défi les attend samedi à la Mosson. Fort d’une série de sept victoires en huit matches, l’Olympique Lyonnais se rend chez les dauphins du PSG en très grande forme. « On sait à quoi s’attendre, avoue René Girard. Lyon sera présent pour le sprint final, j’en suis convaincu. »

Giroud défie Lisandro

Si les Montpelliérains, qui comptent deux points d’avance sur leurs adversaires, n’envisagent pas de se faire dépasser au classement samedi soir, ils entendent surtout se faire respecter à domicile, où ils restent la meilleure formation de Ligue 1 (une seule défaite). C’est d’ailleurs sur ce point précis que Girard a sensibilisé ses troupes : « J’ai dit aux garçons : « C’est à vous de vois si vous voulez faire de la Mosson votre jardin ou celui de tout le monde. » Au cours d’une saison, il y a des hauts et des bas. On a connu un passage difficile en fin d’année, mais il n’y a rien d’alarmant. Continuons à bosser. Il n’y a pas d’inquiétude. On repart ! »
Même positive attitude du côté du meilleur buteur du championnat, Olivier Giroud (13 buts) : « Même si Lyon a envie de faire un coup, on doit reprendre notre marche en avant. »
Montpellier devra toutefois composer sans quatre internationaux partis disputer la CAN (Belhanda, Saïhi, El-Kaoutari et Camara). Des absences qui devraient peser mais qui n’inquiètent pas outre mesure les Héraultais : « Je ne me fais pas plus de souci que ça, souligne Giroud dont on surveillera avec attention le duel de buteurs avec Lisandro. Le groupe est homogène et solidaire. C’est un mois important, un tournant. Si on arrive bien à le gérer, j’espère qu’on ira au bout. »