RMC Sport

Nantes déjà menacé

Abdoulaye Touré (n°33) et les Nantes pourraient perdre sur tapis verts les trois points gagnés face à Bastia

Abdoulaye Touré (n°33) et les Nantes pourraient perdre sur tapis verts les trois points gagnés face à Bastia - -

Vainqueur sur le terrain face à Bastia samedi dernier (2-0), le FC Nantes pourrait perdre les trois points sur tapis vert. Le jeune Abdoulaye Touré aurait joué alors qu’il était suspendu.

Le coup de sifflet final, samedi dernier à la Beaujoire. Puis des prolongations inattendues. Le match FC Nantes-Bastia, de la 1ère journée de Ligue 1, se poursuivra en commission des compétitions de la LFP ce mercredi (14h30). Avec la menace pour les Nantais que leur victoire (2-0) soit purement et simplement retirée. En cause, l’entrée en jeu d’Abdoulaye Touré (19 ans) à la 67e minute à la place de Yohan Eudeline. Le milieu de terrain formé au FC Nantes était sous le coup d’une suspension pour une accumulation de cartons jaunes en U19 et en CFA 2 en fin de saison dernière.

« Le Sporting Club de Bastia confirme avoir contesté devant la commission compétente la participation du joueur Abdoulaye Touré, entré à la 67ème minute lors de la rencontre de la 1ère journée de Ligue 1 FC Nantes – SC Bastia », indique le club corse sur son site internet. Joint par RMC Sport, Waldemar Kita, le président du club nantais, veut prendre le temps de comprendre ce qu’il s’est passé. « Il faut que j’analyse ça, explique-t-il. Il y a des gens qui s’occupent de ces sujets, de gérer tous ces problèmes, et ils sont partis en vacances. Ne paniquons pas. »

W.Kita : « Certains ont le vice de chercher partout »

« Il y a peut-être des réclamations qui ont été faites de notre part, poursuit Waldemar Kita. La personne qui travaille au niveau de l’administratif n’est pas là. Il faut qu’on se renseigne. Il faut la joindre, ouvrir son bureau. » Cette erreur administrative priverait en tout cas le FC Nantes d’une précieuse victoire, alors que le maintien devrait être le principal objectif de Michel Der Zakarian et des Canaris cette saison. « Je suis assez dur avec moi-même et avec tout le monde, prévient Waldemar Kita. Si c’est le cas, c’est qu’on manque de professionnalisme et ce n’est pas normal. Je n’accuse personne. Certains ont le vice de chercher partout. Si on ne gagne pas sur le terrain, on peut gagner sur tapis vert. C’est la règle du jeu, c’est comme ça. » La belle soirée nantaise du week-end dernier pourrait laisser un goût amer.

A lire aussi :

- Nantes : Huis-clos avec sursis

- Ligue 1 (J1) : ce qu’il ne fallait pas manquer

- Der Zakarian pas stressé

La rédaction