RMC Sport

Nantes: Domenech prend exemple sur Zidane et prône la stabilité

Raymond Domenech va diriger son troisième match sur le banc de Nantes ce dimanche contre Lens lors de la 20e journée de Ligue 1. En conférence de presse, l'ancien sélectionneur de l'équipe de France a prôné la stabilité. En prenant exemple sur un certain Zinedine Zidane.

Nommé à la place de Christian Gourcuff, Raymond Domenech est toujours invaincu en Ligue 1 depuis son arrivée sur le banc de Nantes. Après des nuls contre Rennes (0-0) et Montpellier (1-1), le technicien espère décrocher un premier succès contre Lens ce dimanche (15h), lors de la 20e journée de la saison. Pour cela, il compte bien faire... comme Zinedine Zidane au Real, en renouvelant sa confiance à certains joueurs.

"Je suis parti sur une idée de base. Je n’aime pas, et les joueurs non plus quand cela change trop, a expliqué l’ancien sélectionneur de l’équipe de France face à la presse. J’ai vu quelque chose qui m’a conforté là-dessus. Je me souviens du Real avec Zidane. A un moment, les joueurs sont allés le voir pour lui dire d’arrêter de bouger et de changer l’organisation de jeu. Zidane a stabilisé et ils ont eu toute une série de résultats derrière."

"On ne peut pas tout chambouler"

Incapable de gagner le moindre match en Ligue 1 depuis le 8 novembre et un succès à Lorient (0-2), Nantes reste sur une triste série de dix échecs en championnat. 

"Les joueurs ont besoin de cela, de cette stabilité, a encore estimé Raymond Domenech. Ils ont besoin d’automatismes. Nous (le staff), on a besoin de créer cela et on ne peut pas tout chambouler. Cela ne veut pas que l’on est figé mais il faut être performant et montrer quelque chose. Je ne vais pas changer de système du jour au lendemain, d’organisation ou de joueurs."

Après avoir pris ses marques lors des deux rencontres précédentes, Raymond Domenech souhaite débloquer son compteur à la tête des Canaris et veut insister avec son schéma en 4-4-2, en accordant sa confiance aux mêmes joueurs.

17e de Ligue 1, Nantes reste en danger et ne possède que trois points d’avance sur Dijon et la zone rouge. Après plus de deux mois sans victoire, l’équipe désormais entraînée par Raymond Domenech va devoir stopper sa mauvaise série en championnat.

JGL avec Pierre-Yves Leroux