RMC Sport

Nantes en direct: Domenech prend exemple sur Zidane pour la tactique

Raymond Domenech

Raymond Domenech - AFP

Toujours invaincu depuis la nomination de Raymond Domenech, Nantes reçoit Lens ce dimanche lors de la 20e journée de Ligue 1. L'entraîneur des Canaris se présente face aux journalistes ce vendredi à deux jours de son troisième match sur le banc nantais.

[13h47]

C'est tout pour aujourd'hui. Merci à tous d'avoir suivi la conférence de presse du FC Nantes sur le site de RMC Sport. A bientôt.

[13h46]

Domenech sur les critiques contre les salaires des joueurs

"On peut demander des efforts un peu à tout le monde et pas à sens unique. Les salaires des joueurs, il y en a la moitié voire les trois-quarts qui vont à l'Etat. C'est un constat chiffré. Neymar, par exemple, la moitié de son salaire est partagée entre nos hôpitaux, nos écoles et tout le reste. Ne l'oublions pas. On peut parler de salaires excessifs mais à un moment remettons les choses dans la réalité. Et pour le moment ma réalité c'est le match de dimanche."

[13h39]

Raymond Domenech sur la baisse des salaires

"Les joueurs ont leurs représentants à l'UNFP. Ce n'est pas mon travail de dire quelque chose même en tant que président de l'UNECATEF. J'avais pris les devants en disant que nous n'avions pas de directive à donner aux joueurs ou aux entraîneurs. Là, il y a seulement une ouverture des discussions. On peut sensibiliser les entraîneurs mais je les pense suffisamment mûrs pour discuter avec leur club. C'est la liberté personnelle. Chacun décidera avec son président. Si on demande des efforts qu'aux joueurs... Il y a aussi la question des charges salariales."

[13h36]

Raymond Domenech sur le contexte actuel en L1

"Le contexte est particulier. Si cela peut éclairer sur les problématiques du football... Mais je reviens à ce que je disais l'autre jour: les réformes doivent être internationales. On ne peut pas faire des réformes dans notre coin. Cela doit être fait de manière globale. Le débat est plus large que simplement franco-français."

[13h31]

Raymond Domenech sur les difficultés du foot français

"Cela veut dire quoi se réinventer? Passer à un championnat à quatorze, faire un salary cap. On entend tellement de choses mais on n'est pas plus avancé. Les dirigeants en sont conscient. On voit qu'il y a la pression des diffuseurs. Mais on ne se trouve qu'aux balbutiements pour le moment. Ce n'est pas la préoccupation du club pour l'instant, au contraire du match de dimanche. On parle de réformes car on a deux catastrophes qui tombent en même temps: les droits TV et la Covid avec l'absence de spectateurs au stade. Pour les revenus c'est compliqué et il faudra se pencher sur les pistes nécessaires. Pour me trouver au conseil d'administration de la Ligue, je sais qu'il y a des dirigeants compétents et qui ont envie de bouger les choses. Tout le monde va réfléchir ensemble. Quelles solutions va-t-on pouvoir trouver? Je ne suis pas habilité à dire de prendre telle ou telle initiative. Maintenant je ne suis plus commentateur mais acteur. Mon travail c'est d'entraîner une équipe."

[13h26]

Raymond Domenech sur les jeunes

"Il y a des sollicitations d'autres clubs, la concurrence est là. On va tout faire pour rester dans cette idée que garder les bons jeunes c'est bien pour eux et pour nous. Je les ai pris dans l'équipe car je pense qu'ils sont performants et peuvent être intégrés. Je ne sais pas si mon avis change les choses. Si cela ne tenait qu'au président et moi, on garderait Randal, Basila et Mendy. [Le départ de Dabo] Je suis arrivé, c'était déjà acté. Je n'ai pas pu intervenir ou le voir à l'entraînement. Je pars d'une nouvelle page avec ceux qui sont là. Je ne sais pas si on réussira. Pensons d'abord à nos matchs et au fait d'entraîner le plus possible les joueurs dans cette aventure."

[13h22]

Raymond Domenech sur la prolongation de Kolo-Muani

"C'est bizarre comme formulation de dire que j'ai besoin de le demander au président. On a un bon joueur, un attaquant de talent et il faut tout faire pour essayer de le garder. Par rapport à la gestion de Nantes et la vie du club, c'est important de garder les bons jeunes. Ils auront le temps de partir. Ce sont des choix stratégiques pour Nantes et pour eux. Il faut gardes les bons jeunes. On discute mais pas que de lui avec le président pour construire un futur. Il faut faire des efforts pour les jeunes joueurs du club. Mais il y a une concurrence rude pour tous les clubs. Le système du premier contrat pro de trois ans, c'est compliqué. Il faudrait pouvoir signer ces jeunes pour cinq ans. Il y a une surenchère permanente et cela ne met pas forcément les jeunes dans une bonne situation à partir trop tôt."

[13h20]

Raymond Domenech sur l'efficacité

"Une pression positive car on se dit que l'on peut gagner. Lens c'est une équipe qui joue bien. Déjà en tant que consultant le trouvais cette équipe surprenante car elle joue et bouscule l'adversaire. son 3-5-2 très offensif gêne beaucoup. Pour un promu, leur classement c'est une réussite. Leur envie de jouer et d'aller de l'avant fait que Lens est capable de renverser n'importe qui. On s'est mis la pression de gagner. On progresse mais maintenant il faut gagner les matchs. On est dans cette démarche. Pour avancer, il faut gagner."

[13h18]

Raymond Domenech sur les changements tactiques

"Je suis parti sur une idée de base. Je n’aime pas, et les joueurs non plus quand cela change trop. J’ai vu quelque chose qui m’a conforté là-dessus. Je me souviens du Real avec Zidane. A un moment les joueurs sont allés le voir pour lui dire d’arrêter de bouger et de changer l’organisation de jeu. Zidane a stabilisé et depuis ils ont eu toute une série de résultats derrière. Les joueurs ont besoin de cela, de cette stabilité. Ils ont besoin d’automatismes. Nous (le staff), on a besoin de créer cela et on ne peut pas tout chambouler. Cela ne veut pas que l’on est figé mais il faut être performant et montrer quelque chose. Je ne vais pas changer de système du jour au lendemain, d’organisation ou de joueurs."

[13h16]

Domenech sur l'état d'esprit

"Oui, l'entraîneur impulse quelque chose mais ce sont les joueurs qui jouent. L'entraîneur a un rôle mais je n'aime pas dire central. Il faut leur donner les moyens d'être eux-mêmes. Ce que l'on met en place auprès des joueurs, c'est du collectif. On ne décrète pas les choses. Leur faire comprendre que le championnat a commencé depuis deux matchs, c'est bien." 

[13h14]

Raymond Domenech sur son équipe

"Il fallait restructurer le groupe. Ensuite on a réussi à se créer des occasions. Maintenant il nous manque le troisième pilier: l'efficacité. Ils ont repris confiance, ce n'est pas moi qui l'a donnée. Ils connaissent leurs moyens et leurs qualités. Ils doivent utiliser leur potentiel. Je sens cette confiance qui s'installe et cette vie de groupe qui reprend. Une équipe dans le doute, on le sent à l'entraînement car il n'y a pas d'animation, de chambrage. Les joueurs sont plus sereins."

[13h12]

Raymond Domenech sur les débuts de match de Nantes

"On a réfléchi, on l'a montré aux joueurs. C'est un problème de confiance. Il ne faut pas être craintif dès le départ et jouer plus libéré. Mais cela vient petit à petit. C'est clair pour les joueurs. On peut aussi être moins bien et subir, mais il y a un équilibre à trouver sur 1h30."

[13h10]

Domenech sur le coronavirus

"Cela me pose problème de faire voyager les joueurs du centre vers l'équipe pro car les jeunes ne sont pas testés autant de fois que les pros. Il faudrait mettre le même protocole que pour les pros pour les jeunes proches de l'équipe une. Il faudrait pouvoir faire des matchs avec eux grâce à des tests. On a un joueur de la réserve touché mais avec le secret médical je ne peux pas dire qui. Pas d'inquiétude."

[13h08]

Raymond Domenech sur le groupe

"Tout le monde est dans le groupe et s'entraîne normalement. On a le problème de ne pas pouvoir les faire jouer en réserve pour revenir plus vite à la compétition. Moses Simon a recouru presque normalement, il n'a plus mal. Cela sera un peu dur pour le match à Metz, je pense qu'il sera prêt plutôt pour Monaco."

[13h05]

C'est tout pour le passage du milieu Imran Louza. Raymond Domenech va bientôt se présenter devant les journalistes dans quelques minutes.

[13h04]

Imran Louza sur les huis clos

"C'est important d'avoir les supporters pour nous les joueurs. Là, on n'a pas le choix mais on doit faire avec. C'est plus facile d'entendre les coéquipiers et le coach."

[13h03]

Imran Louza sur ses discussions avec Domenech

"C'est primordial de discuter avec ses entraîneurs pour comprendre ce qu'ils recherchent."

[13h01]

Imran Louza sur la saison de la confirmation et son rôle

"On m'a répété qu'il faudrait confirmer cette saison. L'arrivée du coach Domenech m'a fait du bien. On le sait, même sur un couloir, j'essaye d'appliquer ce que demande le coach. En ce moment je le fais bien et je vais continuer à travailler. Le coach me laisse la liberté de pouvoir rentrer. dans l'axe. J'ai plus de courses vers l'avant à faire. Il y a beaucoup de nouveautés à apprendre."

[12h59]

Imran Louza sur la baisse des salaires

"Il faudra en parler entre nous, les joueurs, et le club. On n'a pas encore discuté entre nous. On attend de voir mais je n'ai pas eu de discussion par rapport à cela. Il y aura des décisions à prendre mais on va attendre pour le moment. Ce sont des choses personnelles et chacun aura à donner son avis. On fera les bons choix au bon moment."

[12h59]

Imran Louza sur les automatismes

"Les onze sur le terrain doivent être prêts. Ce n'est pas un problème d'automatisme."

[12h57]

Imran Louza sur Nantes à réaction

"On prend beaucoup de buts en début de match ou de période. Pourtant on se parle pour être concentré. Cela nous met un coup derrière la tête. On est dans la réaction alors que l'on devrait être dedans dès le coup d'envoi. On essaye souvent de prendre nos repères et on commet des erreurs sur des actions. A nous de vite être dans le match pour ne pas prendre de buts."

[12h56]

Imran Louza sur la confiance de Domenech

"Il y a une remise en confiance. C'est important de pouvoir échanger avec le coach. J'avais perdu la confiance de l'année dernière. Je me bats pour la retrouver et aider l'équipe."

[12h54]

Imran Louza sur les mots et la patte Domenech

"Il nous a vite remis en confiance. C'est important pour les joueurs afin de performer le week-end. Il nous a dit de jouer, de prendre du plaisir et de ne pas avoir peur du contexte. Il faut jouer sur nos qualités. Il y a un groupe qui vit super bien, pas de période compliquée malgré le moment difficile (dans les résultats). On se pose beaucoup de question sur notre série. On joue pour gagner, on pousse et on sent que cela commence à tourner. Cela se joue sur des détails, on méritait mieux lors des deux derniers matchs."

[12h52]

Imran Louza sur l'état d'esprit

"On est reparti avec de bonnes intentions. On essaye de réussir ce que nous demande le coach. On essaye de le faire avec concentration et envie pour avoir des victoires. Dans nos têtes il fallait un changement. L'arrivée du coach a aussi provoqué un autre changement. en première partie de saison on prenait des buts sur des erreurs de concentration."

[12h40]

C'est tout pour Kalifa Coulibaly. Imran Louza et Raymond Domenech devraient bientôt arriver.

[12h38]

Kalifa Coulibaly sur baisse des salaires et les huis clos

"On en discute pas entre joueurs. Je n'ai pas de mots à dire là-dessus. Les huis clos cela change beaucoup car en jouant à domicile, c'est encore mieux avec les supporters pour la motivation. Cela ne change rien sur le fait de mieux entendre les consignes du coach."

[12h38]

Kalifa Coulibaly sur la zone rouge

"On y pense car on est 17e et pas loin du 18e. Mais les deux matchs que l'on a déjà fait, on était sur le bon chemin et on espère sortir de cette zone dangereuse en gagnant."

[12h37]

Kalifa Coulibaly sur son rôle défensif

"J'ai toujours eu ce rôle. Il faut un grand pour couper au premier poteau."

[12h35]

Kalifa Coulibaly sur son association avec Kolo-Muani

"On fait tout pour que cela marche. Je pense qu'avec sa vitesse, lui et moi cela peut marcher. Sur les deux matchs,il y a eu du positif et on va essayer de continuer et de marquer plus de buts."

[12h34]

Kalifa Coulibaly sur l'ambiance à Nantes

"Non le groupe n'était pas triste mais les résultats ne suivaient pas. On est tous des compétiteurs et une série de dix matchs sans gagner, c'est difficile mais le coach cherche les mots pour retrouver la victoire. Il nous a dit de rester concentrés sur ce que l'on fait. Il faut garder le mental et cela viendra tout seul. C'est normal d'un peu hausser le ton dans un club où cela n'allait pas."

[12h31]

Kalifa Coulibaly est arrivé

"Ma place sur le banc, c'était un choix du coach et Randal faisait ses matchs. Raymond Domenech a su trouver les bons mots pour tout le monde et pas que pour moi. Il est venu et m'a donné l'opportunité de jouer, cela fait plaisir. Je ne le connaissais pas, je savais simplement qu'il avait été entraîneur de l'équipe de France en 2010. Il apporte de la confiance à tout le monde, il parle à tout le monde. Le groupe en avait besoin."

[12h17]

Domenech pardonné par les Français?

Considéré par certains comme le principal responsable du fiasco de Knysna lors de la Coupe du monde 2010, Raymond Domenech a patienté plus de dix ans avant de retrouver un banc de touche. Et pendant ce temps, les Français semblent lui avoir pardonné. Voilà en tout cas les résultats d'un sondage paru la semaine passée et plutôt favorble au nouvel entraîneur nantais.

[12h13]

Ménès au soutien de Domenech

Moqué par de nombreux détracteurs après sa nomination à Nantes, Raymond Domenech a bénéficié d'un soutien de choix avec Pierre Ménès. L'un des principaux consultants du football français a pris position pour l'ancien sélectionneur des Bleus et a justifié sa décision au micro de RMC.

[12h12]

La conférence de presse de Nantes devrait finalement bien débuter vers 12h30. Avant Raymond Domenech, l'attaquant Kalifa Coulibaly et le milieu Imran Louza répondront également aux questions des journalistes.

[11h35]

Nantes en mal de points

17e et premier non-relégable, Nantes possède seulement trois points d'avance sur Dijon avant la 20e journée de la saison. Neuvièmes de L1, les Lensois voudront se rapprocher des places européennes en signant un bon résultat à la Beaujoire. 

[11h32]

Bonjour et bienvenue à tous. Dès 12h30, suivez sur RMC Sport la conférence de presse de Raymond Domenech avant le match Nantes-Lens. L'entraîneur dirigera son troisième match à la tête des Canaris et tentera de remporter une première victoire après deux nuls contre Rennes et Montpellier.