RMC Sport

Nantes: Lafont a signé en pensant à l’équipe de France

Dans une interview à France Football, Alban Lafont (20 ans) a expliqué avoir rejoint le FC Nantes cet été, notamment en pensant à l’équipe de France. Le jeune gardien avait surtout envie de revenir dans l’Hexagone après une saison mitigée à la Fiorentina.

Après un an en Italie, Alban Lafont (20 ans) était bien décidé à revenir en France cet été. Et son vœu a été exaucé puisqu’il s’est engagé avec le FC Nantes, actuellement 2e de Ligue 1 et troisième meilleure défense du championnat (5 buts encaissés). S’il a beaucoup joué avec la Fiorentina (34 matchs), le jeune gardien (20 ans) conserve un souvenir mitigé de son passage dans les rangs du club florentin, avec qui il est toujours sous contrat. 

"A la Fiorentina, des choses faisaient que je ne me sentais pas très bien"

"D’un point de vue sportif, j’ai bien vécu cette année à l’étranger, confie-t-il dans une interview à France Football. Il y a pourtant des choses qui faisaient que je ne me sentais pas très, très bien. Mais après, c’est plus personnel et je n’ai pas envie de le raconter. J’en ai parlé avec mes proches, et ce départ était prévu depuis un moment déjà..."

L’ancien joueur de Toulouse (où il a débuté avec les pros à 16 ans) avait aussi une autre idée derrière la tête: l’équipe de France. Même s’il juge qu’Hugo Lloris, titulaire avec les Bleus et actuellement blessé, est toujours indéboulonnable, il confie que son choix de signer à Nantes intégrait cette réflexion sur un avenir international. "Ça faisait partie de ma réflexion, confie-t-il. Bien sûr que j’y ai pensé."

"C’est l’équipe de France et rien d’autre"

Né à Ouagadougou et détenteur de la nationalité burkinabé, il n’envisage pas de porter le maillot de la sélection du pays dont il est natif. "J’ai beaucoup de respect pour le Burkina Faso, assure-t-il. Ils ont été très corrects avec moi, mais pour moi, ça a été très clair depuis le début, c’est l’équipe de France et rien d’autre. Je regardais tout le temps les Bleus avec mon père. Pour moi, ça ne changera pas."

NC