RMC Sport

Nantes-Lille: le gros tacle de Kombouaré aux Lillois après le pétage de plomb des dirigeants

Si Lille s'est imposé à Nantes ce samedi (1-0), lors de la 29e journée de Ligue 1, le match a été marqué par de vives tensions autour du carton rouge de Timothy Weah. Le coach nantais Antoine Kombouaré a taclé les dirigeants du LOSC descendus pour hurler leur colère.

Antoine Kombouaré n'est pas du genre à se cacher et quand il a quelque chose à dire, il le dit. Il n'a pas dérogé à ce principe ce samedi, après la défaite de Nantes contre Lille (1-0), lors de la 29e journée de Ligue 1. Une affiche marquée par la grosse colère des Lillois après l'expulsion de Weah pour un vilan tacle sur Moutoussamy, qui a fait descendre de tribune le coordinateur sportif Sylvain Armand et le président du LOSC Olivier Létang.

"Je n'ai pas trop fait attention au départ mais après, j'ai senti... après j'ai encore vu Sylvain Armand. Les mecs ne comprennent rien, ils ne comprennent rien!, lâche le coach nantais en conférence de presse. Je sais que le délégué, il n'y a pas de réglementation aujourd'hui. Mais après ce qu'il s'est passé, ils continuent à venir, alors qu'ils ne vont rien changer. L'arbitre a pris une décision. J'ai vu des comportements, les Lillois vouloir sortir du terrain... après on n'a pas perdu à cause de ça. Mais ce ne sont pas des images qu'on aime voir. Et eux ne comprennent pas. J'ai du mal à comprendre. Sylvain est un gentil garçon, moi je l'ai eu comme joueur. Mais là, la pression, ils ne savent pas la supporter les mecs! Faut qu'ils se calment!"

"Ce sont des comédiens, c'est du cinéma en face!"

Antoine Kombouaré poursuit avec un peu d'humour: "Si j'ai déjà vu des joueurs qui veulent sortir après une expulsion? Non ça fait longtemps... mais nous on les a invités à sortir! (sourire) Mais ils sont loin d'être cons les mecs. On leur a dit 'allez-y, personne ne vous empêche de sortir!' mais ce sont des comédiens, c'est du cinéma en face! Il faut qu'ils fassent attention. Ils ont gagné, ils ont été plus forts que nous. Mais ce qu'ils sont en train de montrer... il faut qu'ils fassent attention. On aime voir des équipes qui jouent et gagnent avec une bonne image. Ils ont la pression, on peut comprendre, pour eux c'est vital de jouer la Ligue des champions. Mais il y a des comportements à ne pas avoir."

A.Bo avec D.Phelippeau