RMC Sport

Nantes-Lille: un quart d'heure de folie avec cinq buts et un LOSC renversant

Mené 2-0 avant l'heure de jeu, le LOSC a renversé la situation en sept minutes pour rentrer de Nantes avec la victoire ce dimanche (3-2), lors de la 30e journée de Ligue 1. Les Lillois s'accrochent encore un peu plus leur deuxième place, grâce à ses hommes forts.

Un sourire aura peut-être eu le temps d'être esquissé dans les rangs de l'OL, avant d'être rapidement ravalé. Car malgré deux buts de retard à l'heure de jeu, le LOSC s'est imposé à Nantes ce dimanche (3-2), lors de la 30e journée de Ligue 1. Grâce à trois buts inscrits... en sept minutes ! Et une deuxième période folle, avec cinq buts en 15 minutes.

Après le penalty de Valentin Eysseric (54e minute) et le but de Kalifa Coulibaly (56e), Rafael Leao a réduit l'écart d'un très bel enchaînement contrôle poitrine-reprise du droit sur une déviation de Soumaoro (62e). De quoi sonner la révolte. L'inévitable Nicolas Pepe a signé son 18e but de la saison en championnat en convertissant un penalty (68e), obtenu par Celik.

Pepe change (encore) tout

Une minute plus tard, Jonathan Bamba a conclu la remontée lilloise sur un travail fou de Pepe, venu éliminer Nicolas Pallois côté droit pour centrer (69e). Et réduire La Beaujoire au silence. Un penalty d'Eysseric raté (83e) et une énorme occasion de l'ancien Lillois Edgar Ie, sur une belle déviation de Pallois dans la surface (89e), auront anéanti les derniers espoirs de Canaris combatifs jusqu'au bout. 

"On leur offre les buts... Je ne sais pas ce qu'on a pensé sur le terrain. Ce n'est pas comme ça qu'on va y arriver", regrette Valentin Eysseric sur BeIn Sport. Au classement, Nantes stagne à la 15e place avec 31 points avant la demi-finale de Coupe de France contre le PSG mercredi. Pendant ce temps, avec beaucoup de réussite et l'indispensable Nicolas Pepe, le LOSC consolide sa deuxième place. Avec 60 points, le club nordiste maintient l'écart avec l'OL (56 points).

Rien n'est fait pour la deuxième place

La fin de saison s'annonce plus qu'haletante dans la course à cette place de dauphin, directement qualificative pour la phase de poules de la Ligue des champions (la troisième ne le sera que si le vainqueur de la Ligue Europa est qualifié par le biais de son championnat). Après un déplacement à Reims dimanche prochain, Lille accueillera le PSG. Et devra sans doute prendre des points. Car se profile une confrontation directe face à Lyon lors de la 35e journée, au Groupama Stadium. "On a l'avantage de faire la course en tête", soulignait Christophe Galtier samedi. Jusqu'à quand?

A.Bo