RMC Sport

Neymar au PSG: "La clause, c’est nous", confirme Al Khelaifi

-

- - -

Interrogé sur la viabilité du transfert de Neymar au PSG vis-à-vis du fair-play financier, Nasser Al Khelaïfi a affiché beaucoup de sérénité sur le sujet, ce vendredi en conférence de presse.

Le PSG se sait attendu au tournant. Il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour que la première question relative au fair-play financier ne fuse, ce vendredi lors de la conférence de presse de présentation du joueur. Et ce, alors que la FIFPro (syndicat des joueurs) a dégainé la première en demandant à la commission européenne d’enquêter. "Le paiement la clause, c'est nous directement avec le Barça, pas Neymar", a d'abord assuré Nasser Al Khelaïfi, confirmant une information donnée jeudi par RMC Sport.

>> Neymar au PSG, en direct: "'Je me sens déjà chez moi"

Nasser Al Khelaïfi serein

Le président du PSG, serein, a ensuite répondu sans détour sur le montant déboursé (222 millions d'euros) pour s’attacher les services du prodige brésilien. "Sur le fair-play financier, on a été transparent depuis le début. J'ai une équipe qui travaille jour et nuit là-dessus. Si on vous parle de ça, allez boire un bon café." Reste que le FC Barcelone a menacé de contre-attaquer, dès l’officialisation du transfert, par la voix de son président Josep Maria Bartomeu.

>> Neymar: la FIFPro demande à la commission européenne d'enquêter

Valeur déjà en forte hausse

“L'attaque du Barça auprès de l'UEFA ? Comme je l'ai dit, je ne suis pas du tout inquiet, a expliqué Nasser Al Khelaïfi. Il n'y a qu'une décision qui a compté. Ce qu'on fait est parfaitement légal. On se sent en paix. Les autres peuvent dire ce qu'ils veulent." Le président du PSG s'est rapidement projeté et compte bénéficier d’immenses retombées économiques de ce transfert hors-normes, pas seulement en terme d'image et de visibilité. Les premiers effets se font déjà ressentir. "Avant Neymar, la valeur du club était d’1 milliard d'euros, elle est aujourd'hui d’1,5 milliard."

VIDEO >> Les premiers pas de Neymar au Parc (et ses premières jongles)

QM