RMC Sport

Niang entame le bras de fer

-

- - -

Mamadou Niang veut quitter l’Olympique de Marseille pour Fenerbahçe. L’attaquant sénégalais a fait part de sa décision à ses dirigeants. Mais l’OM s’y oppose. L’épreuve de force est engagée.

Absent de l’entraînement hier, Mamadou Niang était selon le communiqué de l’Olympique de Marseille malade. « Le docteur Christophe Baudot s'est rendu à son domicile dans la matinée pour lui faire passer une visite médicale. Le Sénégalais souffre d'une gastro-entérite. Il pourra réintégrer le groupe dès mercredi, lors de la séance programmée le matin au centre d'entraînement Robert Louis-Dreyfus ». Dans le cas contraire, il rendrait alors officiel sa volonté d’entamer une épreuve de force avec son club. Car, selon nos informations, Mamadou Niang a pris la décision de quitter l’OM. L’attaquant l’a dit et redit hier à son entraîneur Didier Deschamps ainsi qu’à ses dirigeants. Son souhait est de rejoindre le club turc de Fenerbahçe, qui a fait une première offre à 10 millions d’euros. Une offre que le joueur veut absolument voir aboutir car il s’est mis d’accord avec l’équipe stambouliote pour un contrat d’une durée de trois ans. Dimanche, dans le journal L’Equipe, le lecteur averti pouvait lire entre les lignes de son discours rassurant des signes de ses velléités d’ailleurs : « Le paramètre financier, il faut aussi le prendre en compte. Je n'ai plus 20 ans ».

Dassier : «Pas transférable » 

L’Olympique de Marseille n’est lui pas disposé à lâcher son meilleur buteur. « Niang est intéressé par l’offre qui lui a été faite, a confirmé à RMC Sport le président phocéen Jean-Claude Dassier. Il a parlé avec Didier. Néanmoins, il a un contrat. Mamadou Niang n’est pas transférable. Il a prolongé l’année dernière de trois ans supplémentaires. Il y a eu une offre que nous ne prenons pas en considération ». Fenerbahçe va tout faire pour inverser la tendance. Le temps presse pour les jaunes et marines qui doivent s’armer en vue de la prochaine Ligue des Champions. Dans cette optique, ils continuent également les négociations avec le Stade Rennais pour recruter Gyan Asamoah, la deuxième cible prioritaire des Turcs. Pendant ce temps-là, le supporteur marseillais commence à s’impatienter. Ben Arfa et Niang sur le départ, il n’a, à cinq jours de la reprise du championnat, toujours aucun gros nom de sûr à mettre sur sa future attaque.

MB, PB et MM