RMC Sport

Nice: Alassane Pléa s'imagine un avenir à l'étranger

Alassane Pléa

Alassane Pléa - AFP

Auteur d'un quadruplé lors de la victoire de Nice à Guingamp dimanche (2-5), Alassane Pléa est revenu sur sa performance exceptionnelle dans Team Duga. L'attaquant français a aussi évoqué son avenir. Après quatre ans sur la Côte d'Azur, Pléa ne serait pas contre une expérience hors de France.

C'est l'homme du week-end, celui qui a fait voler en éclat la défense de l'En Avant de Guingamp. Dimanche après-midi, Nice a giflé les Bretons dans leur propre stade (2-5) lors de la 29e journée du championnat de France avec notamment un quadruplé inscrit par Alassane Pléa. Le Niçois est le premier Français à réussir pareille performance depuis Steve Savidan avec Valenciennes contre Nantes en 2007. C'est un homme heureux qui s'est exprimé au micro de Team Duga, au lendemain de cet exploit.

Retrouvez tous les podcasts de Team Duga

"L'étranger, c'est quelque chose qui me plaît. Un jour, j'espère..."

"J'avais à coeur de faire un gros match. Je me suis bien senti, les coéquipiers m'ont mis dans de bonnes dispositions et mes frappes rentraient. Ce 4e but, je voulais aller le chercher. J'ai eu cette dernière occasion et j'ai réussi à la mettre au fond", explique Alassane Pléa, auteur de 10 buts depuis le débuts de la saison en Ligue 1 et qui n'est plus qu'à une réalisation de son meilleur exercice (11 buts la saison dernière).

A 25 ans, le joueur formé à Lyon pense à son futur. Et l'avenir s'écrit peut-être loin de la Côte d'Azur, et même de la France. "Pourquoi pas?", concède-t-il, avant de développer: "Je l'ai toujours dit, l'étranger, c'est quelque chose qui me plaît. Un jour, j'espère y aller, voir un autre pays, voir une autre culture de football, apprendre une autre langue et d'autres choses.... Ça me plaît énormément. Maintenant, j'ai des étapes à franchir. C'est ma 4e saison à Nice. J'espère faire une saison pleine. Les blessures m'ont stoppé dans ma progression. Après, on verra. Si un jour, j'ai un super club, on verra si c'est possible."

N.B