RMC Sport

Nice : Balotelli a planté la Bentley de Raiola après son doublé contre l’OM

Dans une interview accordée au quotidien italien Il Giornale, Mino Raiola a longuement évoqué le cas de Mario Balotelli. Le célèbre agent a notamment dévoilé que l’attaquant niçois avait eu un accrochage avec sa voiture après son doublé contre l’OM mi-septembre.

Depuis son arrivée à Nice, Mario Balotelli se tient à carreau. Enfin presque. Mino Raiola, l’agent du nouvel attaquant de l’OGCN, a raconté une petite anecdote digne de la réputation de « Super Mario ». « Mario est fou mais je lui pardonne tout parce que c’est un bon garçon, raconte Raiola dans une interview au quotidien italien Il Giornale. Un jour, il m'a demandé d’emprunter ma Bentley. Je lui ai dit : "Mario, marque deux buts contre Marseille et on en reparlera". »

A lire aussi >> Ligue Europa - Nice : Balotelli avait un problème… de toux !

« Évidemment, j’avais oublié, poursuit Raiola. Quelque temps plus tard, ma femme m’appelle : "Mario est au téléphone, je te le passe". J’entends cette grande voix : "Mino, les clés !". Je réponds : "Les clés de quoi ?". Il me dit : "De la Bentley, j’ai marqué deux buts non ?". Donc je lui ai données. »

Mais évidemment, ce qui devait arriver arriva… « Il est allé au yacht club et a heurté un poteau en faisant marche arrière. Il m’a appelé et d’une voix profonde m’a dit : "Mino, je suis désolé". Je lui ai pardonné, je ne peux pas être en colère contre lui. »

A lire aussi >> Quand Balotelli jetait un plat de pâtes au visage d’un coéquipier 

« S’il avait la mentalité de Zlatan, il aurait remporté cinq Ballons d’Or »

Compréhensif avec Balotelli, Raiola a également confié qu’il croyait encore en la capacité de son protégé (26 ans) à devenir ce qu’il aurait dû être depuis bien longtemps, l’un des meilleurs joueurs du monde.

A lire aussi >> Nice : à la fin de l’entraînement, Balotelli se fait offrir… un bidet ! 

« Mario est un phénomène, mais il est Balotelli. Il a eu la chance d’être adopté par deux personnes géniales, mais dans une ville (Bagnolo Mella), avouons-le, raciste. Il a beaucoup souffert quand il était enfant et il a toujours été comme ça dans sa tête. S’il avait la mentalité de Zlatan, avec son talent il aurait remporté cinq Ballons d’Or. Je vous garantis qu’il peut encore devenir un champion. Depuis un an et demi, il a mis le football au centre de sa vie. La naissance de sa fille l’a changé. Pia (sa fille, ndlr) est comme Balotelli, gentille et folle ! » Et encore, elle n’a pas l’âge de conduire une Bentley !

Alexandre Alain Rédacteur