RMC Sport

Nice: Diaby-Fadiga révèle pourquoi il a volé la montre de Dolberg

Viré de l'OGC Nice pour avoir volé une montre appartenant à son coéquipier danois Kasper Dolberg, le jeune attaquant Lamine Diaby-Fadiga a tenté d'expliquer son geste sur les réseaux sociaux. Tout en présentant ses excuses, l'international U18 dit avoir agi "par jalousie", car il se sentait "déconsidéré".

Il reconnaît tout, se dit désolé, et tente maintenant de se justifier. Viré de l'OGC Nice ce mardi, pour avoir dérobé dans les vestiaires du club une montre d'une valeur de 70.000 appartenant à la recrue danoise Kasper Dolberg, le jeune attaquant tricolore Lamine Diaby-Fadiga (18 ans) est sorti de son silence en fin de journée, en publiant un long message sur les réseaux sociaux.

Dans son texte, le joueur, passé par l'équipe de France U18, présente d'abord ses excuses à tout l'environnement azuréen. "J’aimerais avant toute chose présenter mes excuses aux supporters et amoureux du Gym, écrit-il. Beaucoup m’ont soutenu et accompagné avec bienveillance depuis mes débuts en professionnel, moi le jeune de la région arrivé au club à l’âge de 14 ans. Leurs réactions sont à la hauteur de la déception qu’ils ressentent certainement vis-à-vis de moi et je leur dois des explications."

"Je m’en suis pris à lui sans aucune raison, peut-être un peu par jalousie"

Et c'est là que vient la partie intéressante. Implicitement, et un peu maladroitement, Diaby-Fadiga présente son geste comme une sorte d'appel à l'aide. "J’ai porté fièrement le maillot du club de mon enfance la saison passée en Ligue 1. Je me suis malheureusement blessé durant plusieurs mois et mon retour à la compétition a de nouveau été repoussé suite à un carton rouge reçu dans un match avec l’équipe U19. Cela m’a affecté mentalement et ma situation d’échec contrastait avec la réussite et l’aura de Kasper, mon coéquipier. Je m’en suis pris à lui sans aucune raison, peut-être un peu par jalousie. Plutôt que de me battre sur le terrain pour lui faire concurrence, j’ai agi lâchement envers lui."

Et Diaby-Fadiga de le dire plus clairement: "Mon acte n’était pas guidé par l’appât du gain mais par le dépit, la frustration et le sentiment d’être déconsidéré."

"Je souhaite à Dolberg beaucoup de réussite à l’OGC Nice et dans sa carrière. Peut-être nous recroiserons-nous un jour sur les terrains..."

L'attaquant, qui précise ensuite avoir déjà dédommagé Dolberg, comme il s'en était engagé, finit par évoquer l'avenir, en ayant une pensée pour sa victime. "Je lui souhaite beaucoup de réussite à l’OGC Nice et dans sa carrière. Peut-être nous recroiserons-nous un jour sur les terrains et que cette affaire ne sera plus qu’un mauvais souvenir. Désormais, je quitte le club dans lequel j’ai toujours voulu réussir et m’épanouir, ce qui est pour moi la plus grande des punitions. Je remercie tous ceux qui ont cru en moi. J’espère leur prouver un jour qu’ils ont eu raison et que je vaux mieux que cela. Ma rédemption passera par le terrain et je veux désormais me consacrer à ma passion, le football."

Licencié par Nice, Lamine Diaby-Fadiga s'est s'engagé ce mardi avec le Paris FC, en Ligue 2. Où il devra cravacher dur pour laver sa réputation...

CC