RMC Sport
en direct

Nice en direct: "Pas question de faire appel" après la commission de discipline

Le président de l'OGC Nice Jean-Pierre Rivère, à Nice le 29 juin 2021

Le président de l'OGC Nice Jean-Pierre Rivère, à Nice le 29 juin 2021 - Icon Sport

L'OGC Nice organise une conférence de presse pour présenter Andy Delort, ce vendredi à partir de 12h30. Mais avant cela, le président Jean-Pierre Rivère a prévu de prendre la parole sur les sanctions de la commission de discipline concernant les incidents du match Nice-OM, qui sera à rejouer.

La réponse de Galtier sur le nouvel agent de Delort, son beau-fils

"Concernant Andy et la structure avec laquelle il travaille, Score Agencies, c’est la structure avec laquelle je travaille. Comme avec d’autres joueurs dans le passé. Et on ne me posait pas la question."

Galtier voulait déjà Delort à Saint-Etienne

"Mes premiers échangent avec Andy datent d’un mercato d’hiver avec Saint-Etienne. Il n’était pas très heureux au Mexique. J’avais beaucoup échangé avec lui, on avait essayé, il avait envie de nous rejoindre mais ce n’était pas possible pour Saint-Etienne avec les montants à l’époque. J’ai continué de le suivre mais ce n’était pas difficile vu ce qu’il a fait avec Montpellier. Il marque et fait marquer des buts. Il est très intéressé par le fait de marquer, mais n’est pas obnubilé par ça."

Galtier: "On veut donner du plaisir aux gens"

(Le nombre important de buts en Ligue 1 ?) "Il y a différents paramètres. La Ligue 1 arrive à intégrer des joueurs de très bons championnats, de grosses équipes. Il y a aussi une volonté des entraineurs de chercher à développer plus de jeu, d’être plus offensifs. On veut donner du plaisir aux gens. On sait dans quel état est notre football professionnel, avec tout ce qu’il s’est passé, le Covid, la crise des droits TV. Il y a aussi le retour du public dans les stades qui fait qu’il y a la volonté d’aller vers l’avant. Quand on a joué dans des stades vides, on s’est aperçu qu’il y avait beaucoup de buts à l’extérieur et on est dans cette continuité-là. Les équipes entrent sur le terrain pour jouer."

Galtier sur l'arrivée de Delort

"Je souhaitais avoir quatre attaquants. Il faut intégrer Evann Guessand, en plus de Kasper (Dolberg), Amine (Gouiri) et Andy (Delort). Ils sont à ma disposition. Trois connaissent bien la Ligue 1 et sont de niveau international, et il y a un jeune qui va continuer de progresser. C’est très important pour un entraineur d’avoir de la qualité sur le plan offensif, parce qu’il faut marquer des buts."

Galtier remercie Longoria et Sampaoli

"(Sa convocation en commission de discipline). Je le savais. J’avais été interrogé par rapport à cette fameuse vidéo. J’y suis monté sereinement. J’ai pu apprécier les déclarations de M.Longoria et de M.Sampaoli me concernant."

Christophe Galtier: "C'est dur pour mes joueurs"

"C’est dur pour mes joueurs (la sanction de la commission de discipline sur Nice-OM, ndlr). On s’attendait à avoir des sanctions. Elles sont ce qu’elles sont. Elles sont acceptées. Bien avant la commission de discipline, le priopriétaire Jim Ratcliffe et les dirigeants avaient une position très précise sur les sanctions qui pouvaient arriver et la position du club. Il n’y aura pas d’appel. La commission a mené l’enquête, tout le monde a pu s’exprimer. Les sanctions sont là, elles sont dures pour nos joueurs mais il faut s’y plier et regarder vers l’avant. On ne va pas subir la situation, mais s’appuyer dessus pour être encore plus performant."

Fournier: "Important d'avoir un entraîneur capable d'attirer des joueurs"

Julien Fournier est invité à faire un bilan du mercato niçois: "L'année dernière, on nous avait dressé des louanges. Et vous avez vu la saison plus que moyenne... Gardons-nous des jugements. Mais on a bien travaillé. La cellule de recrutement a travaillé tout au long de l'année".

"Le premier des recrutements, c'était l'entraîneur champion de France. C'est important d'avoir un entraîneur en capacité d'attirer des joueurs de haut niveau. Et on a ajouté de l'expérience à ce groupe. Je pense à Rosario, Lemina, Kluivert... Des joueurs internationaux, de haut niveau. On est très contents de ça. Le plus important, c'est qu'on a apporté de la concurrence à tous les postes. On est presque en capacité d'interchanger les joueurs sans affaiblir l'équipe".

Fournier prend la parole: "Il n'y a rien à éclaircir"

Après une question sur le changement d'agent d'Andy Delort, le directeur Julien Fournier prend la parole pour faire une mise au point: "Il n'y a rien de curieux. L'arrivée d'Andy s'est faite simplement. On n'a pas besoin d'une cellule, d'un directeur ou d'un président pour identifier qu'Andy est un des meilleurs attaquants du championnat de France. (...) On a de très bonnes relations avec Montpellier et ses dirigeants. J'ai pris ma voiture, je me suis rendu à Montpellier et le deal s'est fait rapidement".

"Ce sont des choix personnels, de mon point de vue il n'y a rien à éclaircir", a conclu le dirigeant.

Delort "fier" de travailler avec Galtier

"À l'époque, il y a très longtemps, quand il était à Saint-Étienne, j'avais discuté avec lui. Ça ne s'était pas fait. Quand on jouait l'un contre l'autre, on se parlait. Pouvoir jouer pour lui, c'est une fierté. Je sais qu'il va me faire énormément progresser".

Delort répond aux critiques de Montpellier

"Je comprends que les supporters de Montpellier aient été déçus. Après, il y a beaucoup de messages qui m'ont un peu vexé. C'est allé un peu plus loin que ce que je pensais. Dans les histoires d'amour, plus il y a de l'amour, plus il y a de la haine. (...) Mais je remercie Laurent Nicollin, qui est un président exceptionnel, que j'estime beaucoup".

Après la réponse d'Andy Delort, Jean-Pierre Rivère précise dans la foulée avoir appelé Laurent Nicollin, qu'il qualifie ici de "président de qualité".

Delort sur son choix par rapport à l'OM

Un journaliste pose une question à Andy Delort sur les rumeurs qui l'envoyaient à l'OM. L'attaquant répond qu'il a effectivement dû choisir entre "deux projets".

"J'ai pris ma décision, avec ma famille. Je ne regrette pas, je suis très fier d'être ici", dit-il.

Delort sur la concurrence avec Gouiri et Dolberg

"Nous sommes trois attaquants avec des profils différents. J'espère qu'on va marquer le plus de buts possibles, à nous trois".

Delort: "Le projet me plaisait"

Interrogé sur la date des premiers contacts avec l'OGC Nice, Andy Delort botte en touche. Il déclare tout de même: "Dès qu'on a parlé, on a vu qu'on avait les mêmes ambitions. Le projet me plaisait. On s'est mis d'accord et on a essayé d'avancer le plus vite possible".

La conférence de presse bascule sur Andy Delort

Les premiers mots d'Andy Delort pour sa présentation à la presse: "Je suis très heureux d'être ici. Je prends énormément de plaisir. Tout ce que j'attendais, je l'ai aujourd'hui".

Pour rappel, son transfert en provenance de Montpellier a été officialisé dans les dernières heures du mercato.

Rivère sur son choix de ne pas parler dès mercredi soir

"Le soir de la sanction, on l'apprend, on a une analyse... Je ne souhaitais pas communiquer sur la sanction, parce que je n'en vois pas l'intérêt. On s'est dit qu'il n'y a pas de débat entre nous: hors de question de faire appel".

"On a tellement parlé de cet événement... En tant que dirigeant, c'est très lourd à porter. Vous n'avez pas envie d'en parler tous les jours. Que Marseille parle... Mais nous, on n'en a plus envie".

Rivère détaille quelques mesures de protection à l'Allianz Riviera

Jean-Pierre Rivère est interrogé sur les mesures de sécurité pour éviter que de tels incidents se reproduisent.

"Paradoxe de l'histoire, c'est que ça fait des années qu'on demande ces filets. Le filet est arrivé quelques jours à peine avant Marseille. Le filet est là et sera mis. On a également commandé un filet pour la tribune Ray".

"On va faire la rétractation des sièges sur les deux tribunes, Ray et Sud. On va couvrir la rambarde pour éviter des points d'appui. (...) On fait en sorte qu'il y ait une sécurité totale pour le prochain match".

"Aujourd'hui, vous avez une tribune qui est facilement franchissable. On a constaté que quelques personnes se promenaient. La volonté d'élever le premier rang, par rapport au sol, ça nous amène à une hauteur de 2,64m. On va protéger les corners par des filets mobiles, qu'on mettre à chaque fois".

Pour Nice, faire appel n'aurait pas été un "bon signal"

L'OGCN refuse-t-il de faire appel parce qu'il craint une aggravation des sanctions? Julien Fournier répond par la négative: "Non. (...) La sanction ne s'est pas posée ainsi. Est-ce que, d'un point de vue éthique, moral, faire appel est envoyer un bon signal? On a estimé avec nos propriétaires que ce n'était probablement pas le bon choix à faire. Peut-être que Marseille fera appel, ça les regarde".

Fournier: "J'ai une pensée pour nos joueurs"

Le directeur Julien Fournier: "La sanction est extrêmement lourde et sévère. J'ai une pensée pour nos joueurs. J'ai toujours du mal avec les sanctions collectives, qui ne concernent pas forcément les auteurs. S'il y a bien des joueurs qui ont eu un comportement exemplaire pendant tous ces événements, qui n'ont eu de cesse que de calmer... À l'arrivée, ils sont pénalisés. Mais on accepte, et on ne fera pas appel".

Rivère explique que l'OM n'a rien réclamé contre Galtier

"Quand est arrivé le cas de M. Galtier en commission de discipline, Pablo Longoria et l'avocat de l'OM ont dit qu'ils n'avaient rien demandé contre lui. Dans le rapport qu'ils avaient soumis, il y avait des éléments. Mais ils ont dit que leur position actuelle est que M. Galtier peut être exonéré de tout problème", a déclaré Rivère, qui déplore qu'un membre de l'OM ait ensuite dit le contraire dans la presse.

Agacé, le président niçois demande ainsi à l'OM "de se mettre d'accord" sur sa communcation dans la presse.

Rivère refuse d'alimenter les polémiques

"Je souhaite qu'on arrête ce ping-pong permanent. J'en ai parlé en fin de commission de discipline. J'ai invité les Marseillais à ne pas oublier ce qu'il s'est passé, mais de regarder l'avenir, parler football. Ce n'est plus l'heure de la polémique".

Rivère sur son refus d'interjeter appel

"Juste ou pas juste, peu importe. Notre devoir aujourd'hui est d'assumer nos fautes", déclare Rivère.

Nice a déposé plusieurs plaintes

Jean-Pierre Rivère confirme que l'OGC Nice a déjà déposé plusieurs plaintes (notamment contre le supporter qui a fait un salut nazi) et que d'autres pourraient être déposées contre tous les spectateurs ayant participé aux incidents.

Rivère "gêné" pour les actionnaires du club

"Ça doit être difficile pour eux, les actionnaires. Ils ont bâti une belle image, et ils ne sont surtout pas venus pour être assimilés à ça. Je suis gêné que nos actionnaires aient vu ce spectacle. On a fait beaucoup de réunions, pour faire en sorte que ça n'arrive plus. On souhaite tourner la page, revenir au football".

"Cet événement va nous marquer pendant encore longtemps, mais on va se battre pour que le football reprenne sa place".

Rivère refuse tout amalgame avec le supporter qui a fait un salut nazi

"On a privé notre public de revenir au stade. On est désolés pour eux. Et je ne minimise pas la poignée d'individus [qui a causé les incidents]. Je veux avoir une pensée pour tous ces gens qui supportent le club dans des conditions normales".

"J'ai entendu trop souvent une chose qui nous a déplu, comme quoi tout le stade était nazi. On a heureusement vu la personne qui a fait ce signe nazi, il a été évacué tout de suite et il y a une vidéo. Je ne veux pas que l'ensemble de notre public soit assimilé à ça".

Rivère sur les sanctions: "Il n'est pas question de faire appel"

Jean-Pierre Rivère, président de l'OGCN, ouvre la conférence de presse, avec les incidents du match Nice-OM.

"Ce qu'il s'est passé est inadmissible. On déplore évidemment ces incidents. Dans notre esprit, il n'est pas question de faire appel sur cette décision. La commission a fait son travail, en profondeur. Elle a pris ses décisions en dehors de toute la pression médiatique. On comprend la médiatisation, elle a des limites".

"On souhaite tirer un trait sur ce qu'il s'est passé. Notre premier travail est de nous demander ce qu'on peut faire pour que ça n'arrive plus jamais".

Bienvenue, rendez-vous à 12h30

Bonjour à tous. Bienvenue dans ce live RMC Sport pour suivre en direct la conférence de presse de l'OGC Nice, prévue ce vendredi à 12h30. Le club va présenter Andy Delort, sa recrue de dernière minute du mercato estival. Mais avant cela, le président Jean-Pierre Rivère, accompagné du directeur Julien Fournier, a prévu de prendre la parole sur les sanctions prises mercredi par la commission de discipline sur les incidents du match contre l'OM.

Pour rappel, les membres de la commission ont décidé de faire rejouer ce match, que l'OGC Nice menait 1-0 à la 74e minute. Cette rencontre se disputera sur terrain neutre et à huis clos.

Un point de pénalité (et un autre avec sursis) a aussi été infligé au club niçois qui, en plus de la rencontre à rejouer, devra observer un nouveau match à huis clos.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport