RMC Sport

Nice - Germain : "J’irai là où on me donnera des responsabilités"

Valère Germain

Valère Germain - AFP

Au lendemain du succès de Nice contre Saint-Etienne (2-0), synonyme de qualification européenne, Valère Germain, auteur d’un doublé, était l’invité de l’Intégrale Sports sur RMC. L’attaquant de 26 ans, prêté cette saison par Monaco, évoque son avenir mais également sur celui de Claude Puel et Hatem Ben Arfa.

Valère, ce succès contre Saint-Etienne assure une place européenne à Nice. Vous devez être soulagé…

Oui, c’est une super saison. Une saison replie d’émotions. On est vraiment un groupe de potes. On avait à cœur de faire une dernière belle prestation à domicile. Le stade était plein, il y avait une super ambiance. On se devait de gagner pour accrocher une qualification européenne. C’était vraiment une soirée parfaite.

Ça doit donner envie de jouer une coupe d’Europe dans ces conditions-là…

Quand il y a un stade à guichets fermés, c’est mieux pour les joueurs. Ça met plus de pression sur les adversaires. On aimerait avoir ce genre d’ambiance tout au long de la saison. Peut-être qu’on aurait eu quelques points de plus. J’espère qu’il y aura de superbes ambiances ici lors des soirées européennes.

Il est encore possible de terminer sur le podium devant Monaco…

Tout est jouable et ce championnat est tellement bizarre depuis le début que l’on se doit de faire le job en allant gagner à Guingamp. On verra ce que fera Monaco. Quoi qu’il en soit, la saison sera réussie. Il nous faut aussi assurer la quatrième place.

Voulez-vous rester à Nice la saison prochaine ?

Je ne suis pas fixé dans ma tête. Tout le monde se pose la question. Moi-même je me la pose (rires). Je ne sais pas du tout où je serai l’année prochaine. Il y a une différence entre vouloir et pouvoir. J’ai vécu une saison pleine d’émotions avec ce groupe. Je l’ai déjà dit, ça m’embêterait vraiment de partir maintenant. Après, il y a des choix de carrière qui doivent être faits. Monaco doit aussi prendre une décision. Ça ne me déplairait pas d’y revenir. Il n’y aura que du positif. Il y aura une discussion à avoir en fin de saison. J’ai envie de prendre autant de plaisir que cette année. Je n’ai plus envie de vivre de saison galère comme ça a été le cas avec Monaco. J’irai là où on me donnera des responsabilités, comme ça a été le cas à Nice.

« Hatem aura un choix de roi »

Que vous a apporté Hatem Ben Arfa cette saison ?

Déjà, il a su débloquer beaucoup de matchs par ces éclairs de génie. Beaucoup se demandaient s’il allait réussir à Nice. Dans le vestiaire, on est très heureux de sa réussite. Quoiqu’il arrive, il gardera un super souvenir de Nice. C’est un peu grâce à Nice, à nous les joueurs, au staff qu’il brille aujourd’hui. Il est tombé dans un groupe jeune, frais, qui a la banane. Ça lui a fait du bien. Il a pris encore plus confiance dans ses qualités. J’espère qu’il est sur la bonne pente et qu’il ira encore plus haut.

Au Barça par exemple ?

Il aura un choix de roi. Il aura juste à choisir. C’est sûr que le Barça fait rêver tout le monde.

Quid de Claude Puel ?

C’est un super coach. Un des meilleurs en France. J’espère qu’il va gagner ce soir le titre UNFP. Je pense que c’est le bon pour nous. On a un groupe jeune et c’est quelqu’un de formateur. Je ne suis pas dans la discussion mais j’espère qu’il restera. Avec tout le travail qu’il effectue au quotidien, il est récompensé par cette belle saison. J’espère pour les dirigeants niçois, qu’ils arriveront à le garder.

la rédaction