RMC Sport

Nice: "Je ne suis pas prêt à produire du mauvais jeu pour un résultat", Vieira défend sa méthode

Invité de Team Duga, Patrick Vieira, l'entraîneur de Nice, a longuement parlé de sa vision du football. Et bien qu'il ne possède qu'une courte expérience sur le banc, l'ex-International a des idées affirmées.

Si les résultats de Nice, 14e de Ligue 1, ne sont pas encore exceptionnels, Patrick Vieira commence peu à peu à mettre ses idées en place à la tête des Aiglons. Invité ce jeudi de Team Duga, sur RMC, le technicien français a tenté d’expliquer sa vision du football, inspirée de quelques grands managers qu’il a pu fréquenter.

"J’ai eu la chance d’avoir connu de bons entraîneurs, rappelle l’ancien international. J’ai eu Arsène (Wenger) neuf ans à Arsenal, j’ai eu Mourinho à l’Inter, Capello à la Juve. J’ai aussi passé un peu de temps avec Pep Guardiola quand il était au Bayern, je suis allé voir Sarri à Naples… J’aime bien voir ce qu’ils font et prendre deux ou trois idées. Mais faire du copier-coller serait une erreur."

>>> Les podcasts de Team Duga

"Prendre plaisir en voyant l'équipe évoluer"

Des inspirations, et une certitude: en tant que coach, Vieira veut avant tout privilégier le jeu. "On n’a pas les joueurs qu’il peut y avoir au Bayern et à Chelsea, mais je suis persuadé qu’avec le jeu, on peut obtenir un résultat, estime-t-il. J’ai envie de prendre plaisir en voyant l’équipe évoluer. Alors tout n’est pas parfait, mais dans l’ensemble, quand on regarde nos matchs, on a quand même pratiqué du beau football. Au niveau comptable, on mérite beaucoup plus."

Et ne comptez pas sur la pression du classement pour faire changer d’avis à l’ex-Gunner. "Je suis persuadé qu’avec le jeu, on peut obtenir un résultat, estime-t-il. J’ai envie de prendre plaisir en voyant l’équipe évoluer. Alors tout n’est pas parfait, mais dans l’ensemble, quand on regarde nos matchs, on a quand même pratiqué du beau football. Au niveau comptable, on mérite beaucoup plus, assure Vieira. Je suis venu ici après avoir passé du temps avec Julien Fournier et le président Rivère. On a beaucoup discuté de la philosophie du club, et c’est un facteur très important pour eux. Claude Puel et Lucien Favre ont réussi à pratiquer un beau football, et ils voulaient rester dans cette lignée."

Team Duga