RMC Sport

Nice: Jeff Reine-Adélaïde soutient financièrement une école au Malawi

Alors qu’il poursuit sa rééducation après une rupture ligamentaire, Jeff-Reine Adélaïde a versé un chèque d’une somme de 25.000 euros pour financer une école en faveur de 500 enfants qui n’en ont pas encore.

Jeff-Reine Adélaïde est un footballeur au grand cœur. Le 16 avril dernier, le capitaine de l'équipe de France Espoirs et milieu de terrain de l’OGC Nice, qui poursuit sa rééducation, a remis un chèque de 25.000 euros à l’association PARTENAIRES afin de boucler le financement de la construction d’une école à Balaka au Malawi. Plutôt que de parcourir 10 kilomètres par jour, aller-retour, pour rejoindre l’école la plus proche, plus de 500 enfants vont désormais disposer de la leur, proche de chez eux, et bénéficier d’une scolarisation de qualité dès la prochaine rentrée, en septembre 2021.

JRA annonce qu'il soutiendra d'autres projets humanitaires

"J'ai tout de suite été touché par ce projet car il est impensable pour moi que des enfants marchent 10 km chaque jour pour aller en cours, a-t-il déclaré. Je suis convaincu que cette école assurera à beaucoup d’entre eux un meilleur avenir, c’est pourquoi j’ai souhaité y contribuer. C’est beaucoup d’émotion et un honneur pour moi. PARTENAIRES a fait ses preuves depuis de nombreuses années dans le monde entier, permettant d’améliorer les conditions de vie de dizaines de milliers de personnes. Je suis fier de m’engager aux côtés de cette formidable association et de ses bénévoles au grand cœur."

Jeff-Reine Adélaïde promet de soutenir d’autres projets humanitaires à l’avenir, certains dons étant même déjà planifiés: "Le prochain concernera la Martinique où sont mes racines et pour laquelle je souhaite me rendre utile, annonce le footballeur. Je réfléchis également à comment m’investir concrètement en France métropolitaine pour les enfants qui n’ont pas la chance d’avoir la vie que tous devraient avoir." Victime d'une rupture ligamentaire au genou lors de Monaco-Nice, JRA a été opéré en février. Alors à Lyon, en décembre 2019, Reine-Adélaïde avait eu une blessure identique, mais au genou droit, qui l'avait privé de compétition durant huit mois.

QM