RMC Sport

Nice : l’entraînement dégénère encore

Une cinquantaine de supporters niçois sont venus afficher leur mécontentement ce jeudi matin au centre d’entraînement du club. Claude Puel, son staff et les joueurs ont été pris à partie et des coups ont été donnés.

La fin de saison niçoise est décidément très tendue. Etrillé à Saint-Etienne ce weekend (5-0) et seulement quinzième de L1, le « Gym » n’est pas encore officiellement maintenu. Et ce n’est pas l’entraînement de ce jeudi qui va ramener de la sérénité au club. Une cinquantaine de supporters, en majorité membres de la tribune Populaire Sud, se sont rendus au centre d’entraînement afin d’afficher leur mécontentement.

(Photo Nice-Matin)

Des bombes agricoles ont été lancées et une échauffourée avec les services de sécurité du club a éclaté. Claude Puel, des membres de son staff et des joueurs, dont le capitaine Didier Digard, ont été pris à partie. Certains membres de l’effectif, dont le gardien Mouez Hassen, ont essayé de s’interposer et ont essuyé quelques coups.

Puel : « On ne nous facilite pas la tâche »

Après cet entraînement finalement interrompu, Claude Puel s’est présenté pour le point presse prévu depuis quelques jours mais n’a pas souhaité évoquer en longueur ces incidents. « On sait qu’on évolue dans un environnement particulier, peste le coach azuréen. Ce qui m’intéresse, c’est de ne pas se disperser et de rester concentré sur les deux échéances qui nous restent. C’est le plus important et on s’y attelle. Est-ce que c’est propice au football, c’est autre chose... Le mot d’ordre pour tout le monde, c’est de rester bien concentrés et de faire ce qu’on a à faire. C’est vrai qu’on ne nous facilite pas la tâche, mais c’est comme ça. »

De leur côté, les supporters niçois à l’origine de cette manifestation qui a dégénéré ont publié sur leur page Facebook un message demandant « de ne pas diffuser de photos de ce matin au centre d'entraînement ». Rappelons que des incidents du même type avaient eu lieu le 20 mars, à la veille d’un déplacement à Lyon, finalement gagné par les Niçois (2-1).

la rédaction avec YP