RMC Sport

Nice : la belle histoire qui a convaincu Rivère de faire signer Balotelli

Mario Balotelli va disputer ce mercredi face à Monaco (19h) son deuxième match en Ligue 1. Jean-Pierre Rivère, le président de l’OGC Nice, raconte à RMC Sport l’histoire qui l’a convaincu de recruter le sulfureux attaquant italien.

Mario Balotelli à Nice, c’est un sacré coup. C’est aussi un pari risqué. Après deux saisons très difficiles à Liverpool et au Milan AC, marquées par des écarts extra-sportifs, l’OGCN a tout de même recruté l’Italien (26 ans). Jean-Pierre Rivère raconte, au micro de BFM Sport, comment il a été convaincu de donner une chance au sulfureux avant-centre.

A voir aussi >> L'interview de Jean-Pierre Rivère en vidéo

« J’ai lu plein de mauvaises choses sur ce garçon et puis un jour j’ai trouvé une bonne chose, raconte le président azuréen. Quand il y a une bonne chose, je me dis que ce garçon a du cœur et que c’est peut-être un bon garçon, contrairement à ce qu’on peut lire dans les journaux. Je l’ai rencontré, j’ai passé du temps avec lui et à la fin je lui ai dit : "Franchement j’ai envie que tu viennes chez nous". Et il m’a dit : "Eh bien je vais venir chez vous". »

A lire aussi >> Nice : Balotelli ne s’éternisera pas et souhaite retrouver la Premier League (selon son agent) 

« Si tu retouches encore une fois à ce gamin, tu auras affaire à moi ! »

Mais quelle est cette « bonne chose » qui a séduit Rivère ? Le président niçois détaille : « Un jour j’ai lu que quand il sortait de l’entraînement, il y avait un petit gamin qui était là. Il lui a dit : "Qu’est-ce que tu fais là ? C’est l’heure de l’école". Le gamin lui a expliqué qu’il avait un problème à l’école. Et Mario lui a dit : "Tu viens avec moi, tu montes dans ma voiture". Il est allé à l’école, il a vu le directeur pour lui dire : "Ce garçon est embêté à l’école et il ne vient plus à cause de ça". Il a convoqué l’autre gamin et lui a dit : "Si tu retouches encore une fois à ce gamin, tu auras affaire à moi !". Quand quelqu’un fait ça, ça veut dire que ce n’est pas un méchant garçon. C’est quelqu’un qui a du cœur. » Touchant.

A lire aussi >> Nice : Balotelli en version "shot" de bar