RMC Sport

Nice: les vérités de Gouiri sur son départ de l’OL

Arrivé à Nice cet été, le jeune attaquant des Aiglons Amine Gouiri, 20 ans, regrette qu’on ne lui ait pas davantage fait confiance à l’Olympique Lyonnais, son club formateur.

Six buts, trois passes décisives, le bilan d’Amine Gouiri avec l'OGC Nice en 12 apparitions toutes compétitions confondues est plus que prometteur. A 20 ans, l’attaquant du Gym a retrouvé le sourire sur la Cote d’Azur après avoir été barré par la concurrence à l’Olympique Lyonnais: "J’avais de l’appréhension en partant de Lyon mais j’ai été mis à l’aise, confie-t-il dimanche à L’Equipe. Tout est parfait à Nice. Dès la première semaine, on aurait dit que ça faisait deux ans que j’étais ici, même le coach (Patrick Vieira) me l’a dit." 

"Ce n’était pas par rapport au mérité de le semaine"

Une joie qui contraste avec sa frustration à l’OL. "Jouer encore en N2 à 20 ans? Non", soutient-il. Stoppé par une grave blessure en 2018, Gouiri a dû aussi composer avec des entraîneurs qui ne lui ont pas fait assez confiance selon lui: "J’entendais les gens dire "Gouiri a eu trois coach (Genesio, Sylvinho, Garcia), s’il ne joue pas, c’est qu’il doit avoir des problèmes de comportement, il ne doit pas bosser." Sauf qu’on voit aujourd’hui que ce n’était pas fondé. Je pense que pour un jeune de Lyon, c’est plus dur de percer maintenant."

Et l'international Espoirs de poursuivre: "L’an dernier, j’avais lu dans L’Equipe que Moussa Dembélé était le joueur le plus utilisé en Europe, et je ne jouais pas. Même avant Garcia, il fallait qu’il y ait un blessé ou un suspendu, ce n’était pas par rapport au mérité de le semaine. Je n’ai pas de regret car j’ai tout donné." Aujourd’hui, avant d’aborder le derby face à Monaco ce dimanche en Ligue 1 (17h), Amine Gouiri veut rattraper le temps perdu: "On parle de moi depuis mes 16 ans et les gens commençaient à dire que j’étais surcoté. Je me disais qu’on verrait quand je jouerais", conclut-il.

ABr