RMC Sport

Nice-Marseille : L’OM privé de ses supporters

Vincent Labrune

Vincent Labrune - -

En déplacement à Nice, dimanche (14h), l’OM se rendra au stade du Ray sans ses supporters, victimes d’un arrêté ministériel leur interdisant toute présence sur les lieux. Furieux, le club phocéen a saisi le Tribunal administratif et a déposé deux référés.

En une du site de l’OM, une photo de Mathieu Valbuena en pleine action. Une campagne de publicité pour inciter les supporters à choisir le sponsor qui figurera au dos du short des Olympiens lors de leur choc face à Bordeaux, dans quinze jours. Et un slogan : « Tous derrière l’OM ». Un leitmotiv loin d’être vrai depuis quelques heures et l’arrêté ministériel interdisant le déplacement des supporters marseillais dimanche, pour le match face à Nice (14h), comptant pour la 30e journée de Ligue 1.

Une décision qui n’a pas tardé à faire bondir le camp olympien en général et Vincent Labrune en particulier. « Cette décision est ubuesque et incompréhensible », a lâché le président de l’OM sur le site du club, rappelant les engagements passés avec la Préfecture des Alpes-Maritimes lors de la réunion préparatoire au match le 19 mars dernier.

Labrune : « Une interdiction incohérente »

« La Préfecture avait affirmé pouvoir garantir la sécurité au stade si 4 unités de forces mobiles étaient attribuées pour cette rencontre, rappelle-t-il dans un communiqué. Cette condition étant remplie, il n’y a aucune raison d’empêcher nos supporters de venir soutenir leur équipe. D’autant plus que leur comportement irréprochable lors des deux déplacements à Paris, à la fin du mois de février, a démontré leur attitude responsable et le travail accompli par le club dans ce domaine. Les motivations de cette interdiction sont donc contradictoires et incohérentes. L’OM ne peut endosser tous les maux du football français, sous prétexte qu’il draine la plus forte colonie de supporters à chacun de ses déplacements. La passion est un droit. C’est aussi notre fierté. Les avocats du club ont d’ores et déjà déposé un référé liberté et un référé suspension auprès du tribunal administratif ».

En attendant, ce sont 800 billets alloués aux supporters marseillais et déjà commercialisés qui devront être rendus à l’OGC Nice. De quoi alimenter un peu plus le courroux ambiant. Au grand dam de Jean-Pierre Rivère, le président des Aiglons. « J'ai regretté que nos supporters n'aient pas pu se déplacer au match aller et en sens inverse, c'est la même chose, affirme-t-il dans les colonnes de la Provence. Ce qui me gêne, c'est quand il peut y avoir de la violence autour du football, ça, je ne l'accepterai jamais. Mais le football est une fête, un spectacle et tout le monde doit y participer. »

« A lire aussi :

>> Puel redoute l’OM

>> Pas de fans de l'OM à Nice dimanche ?

>> Baup : « Bête de ne pas garder ce podium »

A.D.