RMC Sport

Nice-OM : attention bouchons !

-

- - -

Sorties de bureau, départs en week-end et en vacances, concert de Patrick Bruel... Les motifs d'inquiétudes sont nombreux concernant les inévitables embouteillages qui vont précéder la rencontre Nice-OM, ce vendredi à l'Allianz Riviera (20h30).

Choc de la 10e journée de Ligue 1, le match Nice-Marseille provoque quelques sueurs froides chez les autorités publiques et les organisateurs de la rencontre. En cause, les embouteillages attendus dans les heures précédant la rencontre en raison de la collision de plusieurs événements qui vont des départs en week-end au concert de Patrick Bruel au Nikaia, à deux kilomètres de l’enceinte flambant neuve du Gym. Préoccupation principale : désengorger les abords du stade et notamment la gare de péage de Saint-Isidore. L'A8 et les routes secondaires vont être saturées, comme cela a été le cas lors des trois premières rencontres organisées à l'Allianz depuis son inauguration (Nice-Valenciennes, Nice-Guingamp et Toulon-Clermont en rugby).

Les très gros bouchons constatés sont essentiellement dus aux accès qui forment deux goulets d'étranglement : un péage trop petit sur l'A8 pour filtrer rapidement le flot de véhicules et un manque de transports en commun. Alors que des navettes sont en place, la police et les pouvoirs publics tentent de réguler la circulation. En vain lors des trois premiers matches. « C’était une galère innommable dès la sortie de l’autoroute, voire déjà sur l’autoroute, confie Thierry, supporter toulonnais. Plusieurs personnes nous ont dit qu’ils ne voulaient plus aller à Nice. »

« Pas bon pour l'image »

Président de Nice Eco Stadium, Xavier Lortat-Jacob ne cache pas le souci. « Quand il y a un bouchon pour aller à l’Allianz Riviera, c’est aussi un problème d’image. Si l’expérience commence par une grosse galère pour le spectateur, ce n’est pas bon. » Un tramway et une route supplémentaire sont des projets vaguement évoqués pour mettre fin au problème. D’ici là, les spectateurs de l’Allianz Riviera devront s’armer de patience.

A lire aussi :

>> Marseille se met la pression

>> Baup hausse le ton

>> Toute l'actualité de la Ligue 1

F.Ge. et Y.P.