RMC Sport

Nice-OM : les premières fois de Balotelli, ça donne quoi ?

Mario Balotelli

Mario Balotelli - AFP

Eternel espoir, personnage haut en couleur et fantasque en dehors des terrains, Mario Balotelli fait partie de ces joueurs qui déchaînent les passions. Et nul doute que sa première sortie avec l’OGC Nice, qui plus est face à l’OM à l’Allianz Riviera ce dimanche soir, va attirer les regards. Retour sur ses précédentes premières.

Inter Milan : un doublé pour sa première titularisation

Alors qu’il s’offre un doublé pour sa première apparition en match amical face au Sheffield FC le 8 novembre 2007, Mario Balotelli est lancé un mois plus tard en Serie A par Roberto Mancini. Le 16 décembre, l’Inter Milan effectue en effet un déplacement en Sardaigne à Cagliari. L’Argentin Julio Cruz et le Hondurien David Suazo, les deux attaquants lancés d’entrée par le technicien transalpin, se signalent avec un but chacun en seconde période. Le second cède alors sa place à la 90e minute de jeu à Super Mario, affublé du numéro 45, du haut de ses 17 ans et 4 mois. Pas vraiment le temps de briller donc, mais il se rattrapera trois jours plus tard en coupe d’Italie face à la Reggina, en inscrivant à nouveau un doublé, pour ce qui restera comme sa première titularisation en match officiel.

A lire aussi >> Les anciens joueurs de Ligue 1 fans de Balotelli

-
- © AFP

Italie : un an de patience 

D’origine ghanéenne, Mario Balotelli refuse de jouer pour son pays d’origine et opte pour les Espoirs italiens, quelques jours après avoir obtenu la nationalité italienne, en août 2008. Il connaîtra finalement sa première cape avec la Squadra Azzurra deux ans plus tard, le 10 août 2010, face à la Côte d’Ivoire à Londres. Avec une défaite à la clé pour son équipe (1-0), malgré de belles séquences proposées par le duo Balotelli-Cassano. Super Mario attendra tout de même plus d’un an pour inscrire son premier but avec la Nazionale, contre la Pologne.

A lire aussi >> Nice : Balotelli a offert des cadeaux à tous ses coéquipiers

-
- © AFP

Manchester City : buteur dès son premier match

Sa première en équipe d’Italie est étroitement liée à son avenir, puisqu’il décide dans la foulée de rejoindre Manchester City et son ancien mentor à l’Inter, Roberto Mancini. Sortant du fameux triplé de 2010 avec Mourinho, Balotelli, qui a peu joué avec le Portugais, se relance donc et marque même lors de sa première sortie en Ligue Europa face à Timisoara, sur un service parfait d’Emmanuel Adebayor. Il forme alors une attaque bouillante avec l’Apache, Carlos Tevez. La suite sera un peu moins glorieuse, malgré huit buts inscrits sur ses 11 premiers matchs avec City.

A lire aussi >> L'OGC Nice taquine Carragher sur le sujet Balotelli

-
- © AFP

AC Milan : un doublé d'entrée

Toujours avec le numéro 45 sur le dos, dont l’addition des deux chiffres donne le 9, celui traditionnellement donné à l’avant-centre, et qu’il conserve par superstition, Balotelli retourne en Italie, chez l’ennemi, l'AC Milan. Un transfert très critiqué par ses anciens fans de l’Inter, mais qui ne tarde pas à ravir ses nouveaux soutiens. Il inscrit ainsi un doublé face à l’Udinese le 3 février 2013, pour offrir la victoire aux Rossoneri. C’est du reste sous cette tunique qu’il alignera son meilleur ratio en championnat les deux premières années de son contrat (43 matchs, 26 buts).

A lire aussi >> Balotelli : Ben Arfa félicite Rivère pour ses "cojones"

-
- © AFP

Liverpool : un penalty en C1

C’est peut-être le passage le plus anecdotique de Mario Balotelli dans un club. Arrivé le 25 août 2014 sur les bords de la Mersey, l’attaquant transalpin qui débute face à Tottenham reste muet, malgré un succès convaincant (3-0) grâce notamment à ses coéquipiers d’attaque, Sterling et Sturridge. Il s’offrira néanmoins un but sur penalty pour sa première sortie en Ligue des champions avec les Reds, avant de marquer face à Swansea en Premier League fin octobre, sa seule réalisation en 16 matchs de championnat. 

A voir >> OGC Nice - La présentation de Mario Balotelli

-
- © AFP
Damien Chédeville