RMC Sport

Nice-OM : Marseille gagne en confort

-

- - -

L’OM a réalisé une belle affaire ce dimanche en s’imposant sur la pelouse de Nice (1-0) grâce à un but d’André-Pierre Gignac. Les Marseillais profitent de la défaite de Lyon contre Sochaux (2-1) pour lui subtiliser la deuxième place du classement.

Il faudra sans doute compter sur l’OM jusqu’au bout. Alors qu’on pensait les Phocéens en perte de vitesse ces dernières semaines, l’équipe d’Elie Baup a réalisé une très belle opération ce dimanche après-midi en allant s’imposer sur la pelouse de Nice (1-0). Grâce à un but de la tête d’André-Pierre Gignac (15e), son 10e en L1 cette saison, l’Olympique de Marseille consolide sa place sur le podium, s’emparant même de la deuxième place du classement à la faveur de la défaite lyonnaise contre Socaux (1-2). « C’est une belle victoire, souligne le buteur phocéen. En plus, on a été solide. On fait une bonne partie dans l’ensemble. Steve (Mandanda) a fait les arrêts quand il le fallait. On est toujours meilleur quand on est dos au mur. »

Si l’OM compte tout de même sept points de retard sur le PSG, il a désormais quatre unités d’avance sur Saint-Etienne, première équipe au pied du podium. Ce premier succès à l’extérieur des Olympiens en 2013 ne fait pas les affaires de Nice, qui pouvait pourtant espérer se mêler à la lutte avec les prétendants aux trois premières places.

Nkoulou blessé, Anigo tendu

Privé de ses supporters, interdits de déplacement au stade du Ray, les Marseillais se sont ouvert la voie du succès dès le premier quart d’heure grâce à une tête puissante de Gignac après un corner tiré par Mathieu Valbuena (15e, 0-1). Plus dangereux sur contre-attaques, ils ont ensuite géré leur avance face à une formation niçoise moins inspirée que ces dernières semaines, malgré le retour de son buteur Dario Cvitanich après deux mois d’absence. « 1-0, ça suffit. A la "Marseillaise", sourit Benoît Cheyrou. On s’attendait à un match difficile. Ça a été le cas, mais on a fait preuve de maturité pour gérer le résultat. On est content d’avoir gagné, notamment pour nos supporters qui n’étaient pas là. Personne n’a compris. On leur dédie cette victoire. »

L’après-midi ensoleillée des Phocéens a toutefois été ternie par la blessure de Nicolas Nkoulou. Touché à la cuisse, le défenseur central camerounais a dû céder sa place à Souleymane Diawara (74e). Cette rencontre a aussi été marquée après un violent accrochage verbal entre José Anigo, le directeur sportif de l’OM et Julien Fournier, le directeur général de l'OGC Nice, à quelques minutes du coup d’envoi. Une altercation qui pourrait ne pas rester sans suite…

A lire aussi :

>> Toute l’actu de l’OM

>> Toute l’actu de l’OGC Nice

>> OL-Sochaux : Lyon, l’heure du grand pardon

Aurélien Brossier avec FG et YP