RMC Sport

Nice-OM : Marseille sur un fil

Faux-pas interdit pour Mathieu Valbuena et les Marseillais

Faux-pas interdit pour Mathieu Valbuena et les Marseillais - -

Malgré des résultats très moyens ces dernières semaines, l’OM est parvenu à conserver sa place sur le podium. En déplacement à Nice ce dimanche (14h), les Olympiens n’auront plus le choix : en cas de défaite, ils se verraient devancés par leur adversaire du jour.

Rarement enthousiasmant, souvent poussif. Heurté même, parfois. Le jeu marseillais essuie bon nombre de critiques, journée après journée. La vérité comptable s’impose pourtant. L’OM s’accroche à son podium, et alors que le dernier quart du championnat est entamé, compte bien ne pas en descendre. En a-t-il les moyens ? La question se fait de plus en plus pressante, la faute à des résultats en dents de scie et à une meute de poursuivants qui ne relâche pas la voilure, le cap fixé sur cette troisième place désormais à portée de fusil.

En cas de succès, les Niçois, hôtes des Marseillais ce dimanche, raviraient ainsi leur précieuse position, synonyme de passeport pour le tour préliminaire de Ligue des champions. Pas de quoi faire sourciller Elie Baup, qui ne déroge pas de sa ligne de conduite : « On est sur le podium depuis 29 journées (27 en réalité, ndlr), on va essayer d’y rester. On se rapproche de l’échéance, on ne veut pas lâcher l’affaire. Tout le monde veut nous déloger. Dans tous les échanges que j’ai, j’entends qu’on n’a pas le profil d’un troisième, qu’on n’a pas les productions qui correspondent à un troisième. Je l’entends bien, mais on veut quand même se battre pour ça. »

Valbuena : « Un derby assez chaud »

Face aux Aiglons, qui restent sur huit victoires en dix matches au stade du Ray, et privés de leurs supporters, la mission s’annonce relevée, même si les Phocéens savent voyager (deuxième équipe à l’extérieur, derrière le PSG). Et si Claude Puel se garde bien d’évoquer l’Europe, Elie Baup sait parfaitement à quoi s’en tenir avec son adversaire du jour : « Ils ont 20 points de plus qu’à la même époque la saison dernière, c’est dire la progression de cette équipe. C’est une évidence, ils ne peuvent plus se cacher. Plus personne ne peut se cacher maintenant. On voit très bien les équipes qui postulent pour les places européennes et éventuellement au podium, et Nice en fait partie. »

Déjà menacé lors des trois dernières journées, l’OM s’en est toujours sorti en gardant un orteil sur la troisième marche. En s’imposant, ou en profitant des faux-pas adverses. A Nice, il ne pourra compter que sur lui-même pour garder sa place. Et prouver que malgré une différence de buts de +2, la plus mauvaise parmi les dix premiers, son classement n’est pas usurpé. De quoi rendre cette rencontre, historiquement épicée, plus brûlante que jamais. « C’est un derby assez chaud, explique Mathieu Valbuena. Et cette année, c’est un concurrent direct, donc il faut s’attendre à un gros match, avec un gros impact physique et beaucoup de duels ». Avant la réception de Bordeaux puis un déplacement à Lille, Marseille ferait bien de ne pas y laisser trop de plumes. Encore moins trop de points.

A lire aussi :

- Nice-OM : Retour de Cvitanich

OM - Valbuena : « Il nous faut gagner à Nice ! »

- Nice-Marseille : L’OM privé de ses supporters

Alexis Toledano, avec Florent Germain