RMC Sport

Nicollin ne veut plus de Niang

Louis Nicollin

Louis Nicollin - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Louis Nicollin a fait savoir qu’il ne conserverait pas M’Baye Niang à l’issue de la saison. Le président de Montpellier est particulièrement agacé par l’attitude et le rendement de l’attaquant de 19 ans, prêté par le Milan AC.

Invité du « Club Sers » sur France Bleu Hérault, Louis Nicollin a usé une nouvelle fois de son célèbre franc-parler. Sa cible ? Mbaye Niang. « C'est une certitude, l'année prochaine, il sera mieux au Milan AC, a balancé le président montpelliérain, très colère. Prolonger son prêt ? Il n’en n’a jamais été question. Pour faire plaisir, moi, je veux bien mais il ne faut pas qu’on me prenne pour un c… quand même. Ce n’est pas un joueur pour nous. Si vous trouvez qu’il fait la différence, tant mieux. Mais je ne pense pas qu’actuellement il fasse la différence, peut-être depuis l’histoire de la Ferrari. »

Le joueur prêté par le Milan AC s’est plus illustré par ses frasques extra-sportives que par ses qualités sur le terrain depuis son arrivée à Montpellier. Début février, il encastre sa Ferrari dans un arbre. Délit de fuite, blessures involontaires et conduite sans permis. Résultat : 18 mois de prison avec sursis.

Trois buts en huit apparitions

Son entraîneur Roland Courbis avait décidé de le mettre sur le banc en Coupe de France contre Cannes (défaite 1-0, ap), comme une sorte de punition. Mais le jeune attaquant est un habitué. Fin 2012, il faisait partie des cinq Espoirs qui se sont offerts une virée nocturne trois jours avant un match retour important face à la Norvège (défaite 5-3).

Côté sportif, il a marqué trois buts lors de ses huit apparitions sous le maillot montpelliérain, dont un pénalty qui a permis à son club de prendre un précieux point contre Monaco (1-1). Mbaye Niang devait pourtant profiter de son séjour dans le sud de la France pour se mettre en valeur. Challenge manqué.

A lire aussi :

>> M’Baye Niang en cinq frasques

>> Toute l'actualité de la Ligue 1

Maxime Chataigner