RMC Sport

Obraniak : « Ça bouillait à l’intérieur »

AFP

AFP - -

Auteur d’un doublé face à son ancien club, le meneur de jeu bordelais a été le héros de l’éclatante victoire des Girondins à Villeneuve d’Ascq (5-4). Sans langue de bois, l’international polonais est revenu sur cette journée particulière.

Ludovic, avec votre doublé et le but de la victoire inscrit à la 93e minute, vous avez joué un sacré mauvais tour à votre ancien club…

Je ne voulais pas paraître irrespectueux. J’espère que j’ai été sobre même si ça bouillait à l’intérieur. Par rapport au public, je voulais la jouer soft. Ne pas m’extasier. Je le ferai en aparté avec mes amis plus tard.

Vous avez quand même été applaudi par le public à la fin du match…

Cela prouve que j’ai laissé une bonne image. Je n’ai pas trop fait attention à l’accueil qui allait m’être réservé, mais au final, cela fait toujours plaisir. Cela montre que le travail que j’ai fait ici a été apprécié. Ça m’a fait chaud au cœur.

« La providence était de mon côté »

Avant cette rencontre, il y avait eu une polémique sur votre participation. Lille ne souhaitait pas que vous soyez présent sur la pelouse…

Cela a fait beaucoup de bruit pour pas grand-chose. (Mal à l’aise) Ils ont essayé… Le président de Bordeaux (Jean-Louis Triaud, ndlr) a mis 1 million d’euros alors qu’il me restait six mois de contrat, et on vient lui dire que je ne dois pas jouer contre Lille ?! Je peux comprendre sa réaction. Cela n’a pas été évoqué avant. Moi, je n’en ai pas voulu à Lille d’avoir envoyé ma lettre de sortie trop tard pour le match de Valenciennes (2-1). Mon employeur m’a demandé de jouer. Je ne vois pas comment je pouvais faire autrement. Ce qui est sûr, c’est que je n’ai donné ma parole à personne ! Ce qui s’est dit après, c’est leur problème.

En tout cas, vous avez été très bon, ce qui n’est pas forcément le fruit du hasard ?

Je ne sais pas. Il faut croire que la providence était de mon côté. Ce n’est jamais évident de jouer contre son ancien club. Cela ne fait même pas un mois que je suis parti ! Imaginez mon état d’esprit la veille et le jour du match ! Surtout avec cette polémique. Je suis satisfait de ma prestation.

Allez-vous voir vos anciens partenaires ?

On va aller manger ensemble, mais c’est toujours mal venu d’aller les voir, à chaud, après une défaite. Il faut laisser le temps de digérer un peu. Mais je ne pense pas qu’ils m’en tiendront rigueur. Je ne l’espère pas, en tout cas (rires). Cela fait partie du jeu. Je suis très heureux de les voir. Mine de rien, ils me manquent. On avait noué des liens assez forts. Je suis content d’avoir fait un bon match, mais ça m’embête de l’avoir fait contre Lille.

JB