RMC Sport

OL: après l'annonce d'Aulas, Genesio veut laisser le club où il l'a trouvé

Après l'élimination de l'OL par Rennes ce mardi en demi-finales de Coupe de France, Jean-Michel Aulas a annoncé que la prolongation prévue pour Bruno Genesio était suspendue. A demi-mot, le technicien lyonnais laisse entendre qu'il pourrait partir à l'issue de la saison.

Il y avait de la tension en conférence de presse d'après-match ce mardi soir à Lyon. Au point de voir Bruno Genesio demander à fermer la porte et aux gens de se taire dans les couloirs du Groupama Stadium, avant de débuter. La défaite de l'OL face au Stade Rennais (3-2) en demi-finales de Coupe de France a laissé des traces. A court terme mais pas seulement.

Présent aux côtés de son entraîneur, Jean-Michel Aulas a expliqué que Bruno Genesio devait prolonger de deux ans en cas de qualification pour la finale, couplée à celle pour la Ligue des champions à la fin du championnat. Décision suspendue en raison du scénario du soir. 

"Les intérêts personnels passaient après le club"

"Pour l'instant, c'est la déception de l'élimination que je vis, insiste Bruno Genesio. Les intérêts personnels passaient après le club, après l'institution, insiste-t-il. je ne vais pas faire exception pour mon cas personnel. Je suis très très déçu de ne pas être qualifié pour la finale de Coupe de France, c'était un des objectifs qu'on s'était fixé avec le président. J'en profite pour confirmer ce qu'il a dit: lorsque j'ai dit que je savais ce que le président allait dire, c'était exactement ce qu'il vient de dire. Donc il faut faire attention de ne pas tirer de conclusions trop rapides. Mais ce n'est pas le plus important."

"Laisser le club où je l'ai trouvé"

Si Jean-Michel Aulas assure qu'il ne faut pas exclure tout de même une prolongation, mais que tout sera décidé en fin de saison, Bruno Genesio a laissé entendre, à demi-mot, que son avenir pourrait ne plus être sur le banc rhodanien la saison prochaine. "Il reste huit matchs de championnat et je vais tout donner pour amener l'équipe à la deuxième place et laisser le club dans l'état où je l'ai trouvé, à savoir qualifié pour la Ligue des champions. Le plus important pour moi, ce n'est pas mon cas personnel mais de qualifier de nouveau le club pour la Ligue des champions."

"Laisser le club où je l'ai trouvé": des mots qui sonnent comme un constat de fin d'histoire. Le flou demeure: est-ce dit sous le coup de l'émotion ou le technicien a-t-il pris conscience que son aventure dans la peau d'entraîneur de l'OL, en quête d'un trophée depuis 2012, est presque terminée? Les prochains mois le diront.

A.Bo