RMC Sport

OL: en colère après Aulas, les journalistes quittent la conférence de presse ce vendredi

La tension a explosé au grand jour ce vendredi entre les journalistes qui couvrent l’actualité des Gones et l’OL. Après des tweets jeudi de Jean-Michel Aulas attaquant des journalistes du Progrès, les journalistes ont boycotté la conférence de presse du jour de Lucas Tousart et Bruno Genesio en guise de protestation.

L’attaque de trop. Depuis plusieurs mois, Jean-Michel Aulas a pris l’habitude d’user de son arme préférée, Twitter, pour s’en prendre aux médias et journalistes qui critiquent l’OL, trop injustement à son goût. Mais cette semaine le président des Gones est allé trop loin selon les journalistes qui couvrent l’actualité des Rhodaniens au quotidien. Deux tweets ont ulcéré ces journalistes. Le premier mercredi quand Aulas s’en est pris, y compris sur son physique, à un ancien joueur de l’OL, Nicolas Puydebois, consultant pour Olympique et Lyonnais. Jeudi, JMA a cette fois attaqué les journalistes du Progrès.

"L’OL va décoller de Moscou dans un Boeing affrété par le club qui permet aux journalistes de rentrer en première classe dans les meilleures conditions de voyage et à proximité des joueurs et dirigeants qu’ils ont critiqué injustement. L’OL est fair (juste) et généreux", avait écrit JMA, absent à Moscou, sous-entendant à tort que les journalistes du Progrès avaient voyagé au frais de l’OL. Or, ces derniers ont bien payé leur déplacement.

Un texte pour dénoncer les messages d’Aulas

Solidaires de leurs collègues du Progrès brocardés par Aulas, les journalistes qui couvrent l’OL ont décidé ce vendredi de boycotter la conférence de presse de Lucas Tousart et Bruno Genesio. Un texte, reflétant l’état d’esprit de tous les médias et journalistes présents ce vendredi, a été lu en début de conférence sous le regard surpris du milieu défensif de l'OL, premier à se présenter face aux médias:

"Suite à la communication ces jours-ci de Jean-Michel Aulas sur Twitter, communication malveillante, mensongère et indigne d’un président de club à l’égard de consultants ou journalistes, les médias qui suivent l’Olympique Lyonnais ont décidé en signe de protestation de passer sous silence son actualité d’ici au match face à Caen, dimanche. Par conséquent, nous ne participerons pas à cette conférence de presse. En tout cas, désolé.... Ce n’est évidemment ni contre ton équipe, ni contre toi. Merci de votre compréhension."

Après la lecture de ce texte, les journalistes ont quitté l’amphithéâtre où devait se dérouler cette conférence de presse. Bruno Genesio, qui ne s'est pas présenté en conférence de presse après son milieu, a ensuite échanger durant une vingtaine de minutes avec les journalistes à l'origine de cette action. Mais la fracture est actée entre la presse et Jean-Michel Aulas.

MI avec Edward Jay à Lyon