RMC Sport
en direct

OL en direct: suivez les présentations de Ndombele et Faivre à Lyon

Jean-Michel Aulas et Bruno Cheyrou à l'OL

Jean-Michel Aulas et Bruno Cheyrou à l'OL - Icon Sport

L'OL a recruté Tanguy Ndombele et Romain Faivre avant la fin du mercato hivernal. Ce mercredi et au lendemain du succès dans l'Olympico face à l'OM, le club rhodanien et le président Jean-Michel Aulas présentent leur deux nouvelles recrues. Une conférence de presse à suivre en direct commenté sur RMC Sport.

C'est fini pour la présentation de Faivre et Ndombele et le bilan du mercato de l'OL

C'est tout pour cette conférence de presse de l'OL. Samedi, les Gones défieront Monaco et tenteront de se rapprocher du podium avec une victoire au stade Louis-II.

Aulas se paye encore Juninho et fait la paix avec Longoria

"Cela s'est mal passé contre notre gré. La décision a été prise par Juni de s'en aller sans même qu'on soit informé. Ça crée des turbulences qui sont difficiles à absorber quand on a l'expérience que je peux avoir d'une vie d'entreprise et de club plutôt harmonieuse. J'en suis le premier désolé. Vincent était avec moi quand on est partis à Los Angeles le chercher après plusieurs tentatives. C'est une déception. Après, faire l'exégèse de qui ou pourquoi... À l'inverse, ça va peut-être vous surprendre, mais nous avons tenus à inviter avant le match Pablo (Longoria) et ses adjoints. On a fait un déjeuner, non pas fraternel, mais avec un calumet de la paix au milieu qui a permis de passer un bon moment. Pablo, malgré la déception à la fin du match, est venu nous remercier. Je voulais le dire, parce qu'il y a quelque fois de belles histoires entre guillemets qu'on n'imagine pas dans le foot. C'était important de l'évoquer."

Ponsot satisfait du travail avec Peter Bosz

Tanguy avant de signer a fait deux visio avec Peter Bosz. On avait des accords avec des joueurs de renommée internationale même s'ils ne sont finalement pas venus aussi grâce à Peter Bosz."

Aulas sur le poste de directeur sportif

"On a une structure de proximité. On travaille avec Vincent Ponsot et Bruno Cheyrou. Concernant le poste de directeur sportif, je lisais les infos sur la relation entre le coach et son dirigeant à Paris ce mercredi. On a longtemps travaillé avec un DS. L'expérience Juni m'a fait beaucoup de peine. On n'a plus de contact avec lui. On se pose des questions sur la meilleure ogranisation possible. On verra les résultats en fin d'année mais on pense avoir trouvé un bon fonctionnement."

Ponsot sur le départ de Slimani

"Volonté des deux côtés. Oui il y avait le match de Marseille mais ce poste était déjà pourvu pour l'entraîneur en vue de la seconde moitié de saison. On ne l'a pas retenu."

Ponsot sur Tolisso et Grenier

"On s'est aussi entretenu avec Corentin Tolisso. L'idée de proposer quelque chose à Clément Grenier a été évoquée avec Peter Bosz mais des joueurs correspondent plus aux attentes du coach. C'est dont une hypothèse qui n'a pas été retenue."

Toujours sur les anciens

Aulas: "On peut être amené à tenter des joueurs qui étaient au club. La connaissance est réciproque mais c'est aussi une question d'opportunité."

Ponsot: "Avec Alex on a des garanties sur l'état d'esprit."

Ponsot et Aulas sur Lacazette

Ponsot: "C'est Lacazette, il nous intéresse car il marqué ce club. C'est un profil qui nous intéresse et on a toujours été en contact avec lui."

"Cela fait partie des idées directrices amenées par Bruno Cheyrou, abonde Aulas. Dans notre contexte, oui c'est plus accesible que Benzema. Il faut essayer de voir si on peut le faire en tant que joueur libre mais on ne sera pas seul."

Ponsot sur Bosz

"On a travaillé avec lui. Peter Bosz s'est aussi remis en question et on lui a fait confiance pendant l'intersaison et la trêve."

Aulas sur Bosz et la confiance

"Il n'y a pas d'ultimatum. J'avais expliqué que l'on était satisfait de l'homme mais un peu moins des résultats. Mardi il a démontré ses qualités. C'est un bon coach et c'est quelqu'un de bien. On doit faire un point fin février et on a bien débuté en janvier. J'espère que le mois de février continuera comme cela et que l'on confirmera nos objectifs."

Aulas sur OL-OM

"La victoire ne solde pas l'affaire. Cela reste, à la virgule près, car il y a une décisions injustifiées. Les joueurs et le coach, parfois décrié, ont fait ce qu'il fallait. J'ai apprécié le changement tactique. Mais comment condamner un club avec la perte d'un point quand la justice a jugé les choses de manière différentes. Ni les supporters, impliqués dans le dossier du PFC, ni le club n'était responsables. Il y a eu une justice immanente avec la victoire. Le match n'aurait pas dû etre arrêté. Rudy Buquet nous arbitrera encore samedi. La victoire d'hier sera peut-être un déclic et on va récupérer Lucas Paqueta et Karl Toko-Ekambi. Les suspendus du match initial étaient suspendus mais Damien Da Silva aussi à cause d'un carton jaune."

Aulas tacle le calendrier de la L1

"Un sujet fondamental que personne n'aborde et qui aurait pu foutre en l'air notre saison. J'en veux à ceux qui en sont à l'origine. Un certain nombre de grands clubs se sont regroupés pour discuter autour du calendrier via la ligue privée. L'ECA et la Fédération doivent se poser en régulateur. On a été déçu par l'UEFA dans les demandes de coordination du calendrier."

Aulas sur le match de l'OM sans les Brésiliens

"J'ai tenté de convaincre les Brésiliens de ne pas aller au Brésil. On aurait été meilleur avec eux mais l'équipe s'est transcendée avec huit absent dans une situation indigne de la igue 1. Il y a peut-être une justice immanente et les joueurs se sont dépassés. Dans ma position sur Bruno, le fait d'avoir une épée de Damoclès avec les Brésiliens a joué. J'étais déçu de les voir partir en sélection et les Brésiliens ne nous ont pas laissé la chance d'espérer."

Ponsot sur la vitesse du mercato Faivre

"On avait rencontré ses conseillers avant en accord avec le club de Brest en vue du mercato estival. Comme on avait travaillé avant sur ce transfert, c'est arrivé très vite quand on a eu l'opportunité après le départ de Bruno. On a collaboré totalement avec l'entraîneur et il a participé totalement au mercato. La vente de Burno a permis de compléter l'équipe et d'avoir plus de systèmes de jeu pour le coach."

Ponsot sur l'arrivée de Ndombele et son option d'achat

"Tanguy a donné des arguments sportifs réels sur son choix. Il a vité été attaché au projet et il a fait un effort sur le plan contractuel. Tanguy a un salaire digne de la Premier League et il a fait un effort après ceux du club pour le signer. Il y avait des faits en face des paroles. L'option d'achat, c'est Tanguy qui l'a souhaitée et le montant a été négociée à hauteur de notre valorisation du joueur."

Aulas sur le bilan du mercato et le départ de Guimaraes

"Vincent Ponsot et Bruno Cheyrou on fait du bon travail. Dans le mercato on ne maîtrise pas tout, il y a ce que l'on espère faire. Quand la première demande est venue de Newcastle pour Bruno Guimaraes on a refusé. On voulait des contre-parties économiques et on n'était pas à l'origine ou demandeur. Les évenements nous ont imposé à réfléchir.

Même si on n'était pas vendeur on est content. Après la période du coronavirus, en tant qu'entrepreneur, cela n'aurait pas été bien de ne pas écouté cette proposition. On a transformé cette faiblesse en opportunité. Notre travail d'équipe avec les dirigeants et le coach m'a plus dans l'aspect formel. Le sportif doit être accompagné par l'économique et le stratégique. J'ai bien vécu ce mercato qui était très difficile compte-tenu de la rigueur des échanges. C'était parfois difficile à supporter sur le plan humain en raison des critiques mais je suis satisfait du travail effectué. Je dis merci à Vincent Ponsot et Bruno Cheyrou."

Fini pour Ndombele, place au bilan du mercato lyonnais

Place aux photos traditionelles avec le maillot de l'OL. Ensuite, les dirigeants rhodaniens prendront la parole pour faire une synthèse du mercato hivernal.

Ndombele sur l'Olympico et le potentiel

"Il y a une très bonne équipe sinon je ne serais pas venu. La victoire contre Marseille peut être une bonne chose pour la suite de la saison. Cela peut être un déclic. On est cinquièmes ex-aequo. Pour recoller avec ceux de devant c'était bien de gagner. Cela peut être un déclic."

Ndombele sur Lyon

"Lyon ce n'est pas l'option la plus facile pour moi. Ce n'est pas facile de revenir pour trois mois et demi."

Ndombele: "Je suis prêt"

"Je suis prêt à jouer, je me suis bien entraîné à Tottenham. Je n'ai pas le temps d'attendre et il faut vite s'acclimater. J'ai pris le risque d'entacher mon image ici en revenant. Je suis prêt à le prendre. Je ne réagis pas à la fierté mais j'ai vu le projet de Lyon. C'est intéressant pour moi et pour Lyon aussi."

Ndombele sur Bosz et le groupe

"On ne se connait pas bien mais on a parlé. Je parle encore avec ceux que j'ai connu avant. C'est un peu comme si je n'étais pas parti."

Ndombele sur Tottenham

"Tottenham ce n'est pas fini, j'appartiens encore au club. Je n'ai pas eu de pression avec le montant de mon transfert."

Ndombele sur son passage éclair à Lyon

"On peut dire une mission éclair. J'espère que cela va bien se passer. J'espère que l'on sera en Europe et que je vais performer. Tout le monde sera gagnant."

Ndombele sur le Mondial 2022

"Je ne sais pas si c'est ma seule chance d'aller au Mondial. On verra après."

Ndombele sur les Bleus

"C'est toujours un objectif mais chaque chose en son temps. Je dois montrer que je suis toujours présent. Il faut que le club soit bien classé en fin de saison."

Ndombele: "J'ai appris en Angleterre"

"J'ai appris et j'espère le montrer à l'entraîneur et aider les jeunes joueurs du groupe."

Ndombele sur le retour à Lyon plutôt que Paris

"Des discussions avec pas mal de clubs mais un écart entre les paroles et l'acte. J'ai trois mois et demi avant la fin de saison et Lyon c'est pas mal pour moi. Je suis parti par la grande porte et c'est un risque de revenir. J'ai pris ce risque. Je pense être un meilleur joueur que quand je suis parti. J'ai appris en Angleterre même se cela ne s'est pas bien passé. Je suis meilleur physiquement et mentalement."

Ndombele sur son départ de Tottenham

"J'ai connu cinq entraîneurs en deux ans et demi. Ce n'est pas leur faute mais j'ai eu un peu de mal à Tottenham. Je voulais autre chose. Lyon, comme je connais c'est mieux pour adaptation."

Ponsot sur Ndombele

"Ce n'est pas un tour de force car i ly avait des intérêts convergents. Tanguy fait partie des joueurs pas accessibles économiquement pour nous et je remercie le président et le joueur pour leurs efforts."

Les premiers mots de Ndombele

"Je n'ai pas hésité longtemps. Les discussions ont été rapide. Je suis content d'être revenu."

Ponsot sur Ndombele

"C'est un prêt avec une indemnité de prêt, on a une prise en charge partielle du salaire de Tanguy Ndombele. Tanguy a été déterminant dans les discussions et cela montre sa motivation."

Cheyrou sur Ndombele

"C'était improbable et impossible à cause du PSG. Mais Tanguy a montré qu'il voulait nous rejoindre. Il a passé suffisament de temps ici pour montrer ses qualités. On avait besoin d'un milieu après le départ de Bruno Guimaraes. Il a mûri et progressé en Angleterre. Il va nous apporter grâce à ses qualités de passe, de percussion. C'est un des meilleurs joueurs du championnat de France un peu comme Verratti. Il a des potes dans l'équipe, il connait le club et le stade donc son adaptation va être rapide."

Aulas sur Ndombele

"On est très heureux d'accueillir Tanguy avec qui on a un passé et une histoire positive. Quand son nom est arrivé, c'était une hypothèse inacessible mais on était intéressé. C'st une histoire formidable qui s'est faite."

Fini pour Romain Faivre, place à Tanguy Ndombele

Quelques photos pour Romain Faivre et après on passera à la présentation de Tanguy Ndombele. Un joli cliché du joueur avec ses dirigeants. Peter Bosz, en revanche, n'est pas présent lors de cette conférence de presse.

Faivre sur son arrivée et l'absence de pression

"Je sais où j'arrive et je vais devoir démontrer ce que je sais faire. Il y a des gros matchs à venir mais Lyon est un grand club et on doit les gagner. Il n'y a zéro pression sur le montant de mon transfert ou le fait d'arriver cet hiver."

Faivre sur Bosz

"Le coach m'a dit ce qu'il attendait et comment il travaillait."

Faivre sur le duel contre Monaco

"Je suis prêt à jouer et à la disposition du coach. Il y aura un surplus de motivation. J'aurais à coeur de faire un gros match."

Faivre sur l'image qu'il avait de Lyon

"Lyon c'était le club qui gagnait les titres quand j'étais petit. Je suis très content d'être ici. Juninho m'a marqué. Benzema aussi forcément."

Faivre sur la concurrence à Lyon

"Je vais progresser au contact des grands joueurs ici. Je le prends comme du positif de me battre pour ma place."

Faivre sur l'OL

"Je suis un joueur hybride. Je peux jouer sur le cô^té. J'aime marquer et faire marquer. J'ai des ambitions et je me fixe des objectifs elevés. J'ai des ambitions car le club est en 8e e Ligue Europa. Cela compte. Quand un projet comme Lyon se présente on réfléchit mais je n'étais pas impatient de quitter Brest."

Faivre: "Lyon c'est une étape pour l'équipe de France"

"Je ne vois pas Lyon comme un tremplin. C'est un grand club et je vais essayer de marquer le club. J'ai une marge de progression importante. J'ai pour objectif d'être international. Lyon c'est une étape pour l'équipe de France."

Faivre sur la vitesse de l'affaire

"Je vais devoir vite m'intégrer. Point positif je reste en France et c'était mon objectif malgré des contacts à l'étranger. J'ai fait le choixi de rester. Mon intégration va être aidée par des joueurs que j'ai cotoyé chez les Espoirs."

Faivre sur son choix de l'OL

"J'ai eu des contact avec les dirigeants. Cela m'a plu. C'est un grand club en France, je n'ai pas hésité."

Les premiers mots de Faivre

"Je suis très très content d'e^tre à l'OL. C'est une étape importante de ma carrière. Je suis très content."

Le montant du transfert de Faivre

15 millions plus 2 de bonus et un pourcentage à la revente confirme Vincent Ponsot.

Cheyrou sur Faivre "un ticket gagnant-gagnant"

"Il était identfié comme un Français à fort potentiel. On n'a pas pu le faire l'été dernier. Là son profil a fait l'unanimité dans la cellule de rerutement. Certes il jouait à droite, là où on a un besoin et on a fait l'effort pour le recruter. Il va nous apporter et on va lui apporter. Il a une marge de progression hyper itéressante. Il arrive à maturité pour franchir le cap de jouer à Lyon. C'est un ticket gagnant-gagnant."

Jean-Michel Aulas lance la conf

"On est ravi de pouvoir initialiser ces synthèses du mercato. On va débuter par Romain Faivre. On est en configuration nouvelle. Bruno Cheyrou a été avec Vincent Ponsot l'artisan de ces arrivées. On est heureux d'accueillir Romain. On le suivait depuis un petit moment. Cela s'est fait rapidement. Je lui souhaite la bienvenue."

La folle semaine de Dembélé

En attendant de profiter des apports de Romain Faivre et Tanguy Ndombele, l'OL a pu bénéficier du retour de Moussa Dembélé contre l'OM. Annoncé forfait à cause du Covid-19, le buteur a finalement été testé négatif avant la rencontre et a pu prendre place sur le banc rhodanien pendant l'Olympico.

Entré à l'heure de jeu, Moussa Dembélé a pesé sur la défense marseillaise et a marqué le but de la victoire après un superbe enchaînement. Le tout pour devenir le 20e meilleur buteur de l'histoire de Lyon.

Lyon relancé après sa victoire contre l'OM

Peter Bosz et Jean-Michel Aulas devraient avoir le sourire au moment de présenter Tanguy Ndombele et Romain Faivre. Et pour cause, l'OL a battu Marseille ce mardi (2-1) et a fait un bond au classement.

Désormais septièmes de Ligue 1, les Gones croient toujours à l'Europe.

Bonjour à tous,

Dès 15h ce mercredi, l'OL tient une conférence de presse pour présenter les deux recrues de la fin de mercato. Tanguy Ndombele et Romain Faivre seront ainsi accompagnés du président Jean-Michel Aulas.

Une intervention médiatique à suivre en direct commenté sur le site et l'app RMC Sport.

RMC Sport