RMC Sport

OL: Garcia comprend le coup de pression d'Aulas

Rudi Garcia, entraîneur de l'OL, comprend la sortie de Jean-Michel Aulas, son président, estimant que l'effectif, actuellement 14e de L1, était suffisamment armé pour viser l'une des deux premières places.

La 14e place de l'OL et la seule victoire au compteur après six journées de Ligue 1 n'influencent pas l'avis de Rudi Garcia. En conférence de presse ce vendredi, l'entraîneur de l'OL a encore défendu la qualité du jeu de son équipe, tout en regrettant son manque criant d'efficacité. L'urgence est pourtant de mise avant le déplacement à Strasbourg dimanche (13h, 7e journée), d'autant plus après la récente sortie en guise de coup de pression du président Jean-Michel Aulas

"Notre objectif est plus que jamais d'être sur les deux premières places du championnat, a confié le président de l'OL il y a dix jours. On peut considérer à l'instant T qu'on a fait tout ce qu'il fallait sur le plan des joueurs. On a gardé tous nos meilleurs joueurs et il n'y aura pas d'excuses d'un côté ou de l'autre pour ne pas prendre les décisions qui s'imposent. Maintenant que le mercato est terminé, on a des gens qui seront là toute la saison et Rudi sait qu'il n'a qu'une hypothèse, c'est de gagner."

"Ça fait partie de son rôle"

"J'ai entièrement confiance dans cet effectif, dans mes joueurs, a répondu Rudi Garcia, ce vendredi. Je suis persuadé qu'on va démontrer sur le terrain et qu'on va remonter à une place qui sera plus en rapport avec la dimension du club."

Comprend-il ce coup de pression? "Bien évidemment, il a bien raison, a-t-il répondu. Ça fait partie de son rôle. On n'a pas attendu l'intervention du président pour se mettre la pression nous-mêmes, le staff, les joueurs. On sait qu'on n'est pas à notre place."

"On est largement devant tout le monde en France sur les critères offensifs"

Avant cela, il a encore balayé d'un revers de mains les critiques abondantes sur la qualité de jeu de son équipe depuis le début de saison. "A part la première période à Lorient, je ne peux pas laisser dire que nous sommes une équipe qui n'a pas bien joué et qui ne méritait pas de gagner les matchs", s'est-il défendu.

"Les contenus, et les chiffres le prouvent, sont bons, a-t-il insisté. On cherche des solutions et cela passe par être plus tueur devant le but. On est devant tout le monde, y compris le PSG, dans tous les critères offensifs sur les tirs, les centres, les corners, sur la position dans le dernier tiers du terrain. Sur ça, on est largement devant tout le monde en France mais en terme de tirs cadrés, on est 17e sur 20."

>> Ne manquez pas les chocs de Ligue 1 Uber Eats grâce au pass RMC SPORT + TELEFOOT

NC avec Edward Jay