RMC Sport

OL, Gérard Houllier : "Adebayor, c’était une bonne solution d’appoint. Mais c’est le coach qui décide"

Gérard Houllier, conseiller extérieur de l'OL

Gérard Houllier, conseiller extérieur de l'OL - AFP

Gérard Houllier était l’invité de Team Duga ce mardi sur RMC. Conseiller extérieur de l’OL depuis cet été, l’ancien entraîneur lyonnais a fait le point sur les dossiers Adebayor et Valbuena ainsi que ses relations avec Bruno Genesio et Bernard Lacombe.

Son rôle à l’OL

"Ma mission est surtout de conseiller le président ou l’entraîneur, quand c’est nécessaire, ou d’intervenir s’il le faut quelquefois sur le centre de formation et toutes les composantes sportives du club. J’ai refusé le poste de manager sportif général du club pour des raisons de santé. Je ne voulais pas me remettre à nouveau dans la lessiveuse, dans tout ce que ça implique au niveau du travail, du stress. C’est un rôle à la demande du club et parce que je le souhaitais. J’ai un peu d’expérience, donc je peux quelquefois donner de bons conseils. Je ne suis pas décideur, je n’impose rien."

A lire aussi >> OL : quand les joueurs lyonnais négocient dans le vestiaire après le derby

La piste Adebayor

"Tout le monde y a pensé. Même Florian Maurice, qui est le recruteur. On y a tous pensé. C’est vrai que le président et moi, on était plus en faveur de prendre Emmanuel Adebayor pour six mois parce qu’on trouvait qu’on était un peu juste devant en cas de blessure. La preuve, c’est qu’Alexandre Lacazette et Maxwel Cornet viennent de se blesser. C’est difficile d’avoir des joutes européennes, d’être sur quatre tableaux avec régularité si on manque d’attaquants. Je trouvais que c’était une bonne solution d’appoint. Mais en même temps, c’est le coach (Bruno Genesio) qui décide. S’il décide qu’il y a d’autres options, d’autres possibilités, ou de la place à laisser pour un jeune du centre, tant mieux. C’est lui qui décide. Nous, on est là pour l’aider."

A lire aussi >> OL : quand les fausses exigences d’Adebayor trompent la presse étrangère

Une erreur de Genesio sur Adebayor ?

"Je suis mal placé pour dire que c’est une erreur. Pour l’instant, les résultats lui donnent raison. Alexandre Lacazette va peut-être revenir à Nice (14 octobre) et sûrement contre la Juventus (18 octobre). Maxwel Cornet va suivre. On a du talent devant. La seule chose, c’est que je trouvais qu’on était un peu juste en nombre. Et ça, c’est l’expérience qui parle. Lui a décidé qu’il acceptait d’être juste en nombre et d’avoir une autre ouverture pour les jeunes. Je respecte sa décision. Quand on est à sa place, il y a des choix de management à faire. Et il les a faits."

Mateta, à voir dans un an

"Mateta, franchement, je ne le connaissais pas. C’est Florian Maurice qui nous l’a signalé. Je pense que c’est peut-être l’Adebayor du futur. Il n’est pas encore prêt, loin de là, mais peut-être que d’ici un an, il pourra devenir un très bon joueur. En tout cas, il va marquer des buts."

Le cas Valbuena

"C’est un problème technique, mais je veux bien en débattre. Je crois qu’il a essayé de partir au mercato d’été. Il était en contact avec un club. Malheureusement, ça ne s’est pas fait. C’était un club turc, ça ne s’est pas fait pour les raisons qu’on devine (la tentative de coup d’Etat, ndlr). On peut comprendre que lui et sa famille n’aient pas forcément envie d’aller en Turquie. Il est resté au club. Peut-être qu’il a raté un peu son derby. Ça faisait longtemps qu’il n’avait pas été titulaire. Je pense que ça va revenir. Il faut se méfier. On sait très bien qu’on a besoin de tout le monde. A un moment ou à un autre, il contribuera peut-être plus aux succès qu’en ce moment. S’il a une opportunité de partir, et que ça lui convient, il partira. Sinon, il restera à l’Olympique lyonnais."

OL : Genesio explique pourquoi Valbuena galère

Sa collaboration avec Lacombe

"Il n’y a pas de problème entre Bernard (Lacombe) et moi. On se connaît depuis longtemps. Même si on a eu des frictions dans le passé, c’est loin. Ce qui est important, c’est l’intérêt du club. Je crois que Bernard a souhaité aussi prendre du recul avec le club. Il s’occupe surtout des légendes, c’est-à-dire tous les anciens joueurs. Il y a tout un réseau qui a été développé. Avec le nouveau stade, la nouvelle force du club, moi je trouve ça très bien de s’ouvrir aux anciens joueurs et de leur donner la possibilité de venir aux matchs quand c’est possible. Il a trop d’années au club pour l’écarter. Moi, ça ne me dérange pas du tout. Ce n’est pas du tout mon objectif. C’est plutôt d’unir ses compétences aux miennes plutôt que de les opposer."