RMC Sport

OL: la communication sur la vente du club devrait avoir lieu jeudi matin

Le dénouement pour la vente de l'OL est imminent, compte tenu de l'expiration de l'ultime délai accordé par les vendeurs à John Textor et sa holding Eagle Football. Le communiqué final doit tomber d'ici jeudi matin.

Après un "ultime délai" de deux jours donné lundi 5 décembre à l'Américain John Textor, les supporters du club rhodanien étaient encore en pleine expectative dans la soirée de ce mercredi 7 décembre. Tout porte à croire qu'un communiqué devrait tomber dans la nuit de mercredi à jeudi, ou alors dans la matinée de jeudi.

S'il faut encore s'armer de patience, c'est notamment en raison du décalage horaire avec les États-Unis. Le conseil d'administration doit se tenir tard ce mercredi et le communiqué de presse final doit faire la navette entre les deux camps.

En attendant l'issue de cette opération à 800 millions d'euros, l'action en bourse de OL Groupe, la holding qui chapeaute l'Olympique Lyonnais, a chuté de 11,02% à 2,18 euros après avoir perdu 12% mardi. Il s'agissait de la première séance de cotation du titre, après environ un mois de suspension.

Toujours dans l'attente du feu vert de la Premier League

OL Groupe et les actionnaires vendeurs avaient accepté lundi de concéder un dernier délai de finalisation à Eagle Football, la holding américaine regroupant John Textor et l'homme d'affaires canadien Jamie Salter. Il a été clairement indiqué par les vendeurs qu'il serait ensuite "improductif" de donner un délai supplémentaire en cas de nouvel échec.

Eagle Football s'est engagée fin juin à acquérir la totalité des parts détenues par Pathé (19,3% du capital) et le fonds d'investissement chinois IDG Capitals (19,8%). Elle compte aussi acheter la totalité des actions et la moitié des obligations convertibles en actions de Holnest, la holding de Jean-Michel Aulas (27,7%).

John Textor avait assuré aux vendeurs avoir "obtenu la totalité des financements nécessaires à l'opération", selon le communiqué du groupe vendredi. Mais une dernière condition restait à satisfaire: l'apport en nature à la holding Eagle Football des parts qu'il détient dans le club anglais de Crystal Palace, pour obtenir le feu vert de la Premier League.

Et après ?

Si la fumée est blanche, ce qui est la tendance, John Textor devra redorer son image, après avoir fait preuve d'impréparation dans ce dossier. Les supporters ont pu être lassés par les six reports de "closing" qui courent depuis septembre.

Si la fumée est malgré tout noire, des actions en justice sont à prévoir à l'encontre de John Textor pour ce feuilleton interminable où il a toujours été dit et écrit qu'il voulait acheter. Intermédiaire mandaté par Pathé, la banque d'affaires Raine, qui a proposé John Textor, pourrait aussi se retrouver dans le viseur. D'autant que Jean-Michel Aulas avait choisi Foster Gillett, qu'il avait choisi hors du casting de Raine.

JA avec EJ