RMC Sport

OL: la proposition chiffrée pour la baisse des salaires

Face aux pertes financières de l'OL pour la saison en cours, Jean-Michel Aulas a proposé une baisse générale des salaires à son effectif. La mesure doit encore être acceptée, alors que le président lyonnais a aussi évoqué plusieurs idées pour compenser, en promettant par example des actions en bourse à ses joueurs.

Face à la situation sanitaire qui perturbe durement la santé économique des clubs de football, l’OL tente de s’adapter et de trouver des solutions. Coté en bourse, le club rhodanien a publié ce mercredi, comme chaque semestre, ses résultats d’exploitation.

"Les plus gros salaires seraient impactés"

En marge de la présentation de ces résultats, Jean-Michel Aulas a indiqué vouloir proposer une baisse générale des salaires pour l’effectif de l’OL. Selon la formule trouvée mais qui reste à accepter: les joueurs qui émargent à moins de 50 000 euros par mois ne seraient pas concernés. Au-dessus de cette tranche, une baisse de 25% serait appliquée pour tous les joueurs sur la différence entre ce seuil et le salaire touché jusqu’ici.

“J’ai rencontré les joueurs dernièrement, je pense que je peux le dévoiler même si je ne leur ai pas demandé: j’ai proposé quelque chose de très modulable en intervenant sur la réduction au-dessus d’un salaire minimum. La barre de 50 000 euros est confortable. Et baisse significative de 25% au-dessus de cette barre. Ce qui veut dire que ce sont les plus gros salaires qui sont les plus impactés en valeur absolue et que les jeunes qui ont moins de rémunérations ne seront pas impactés, a indiqué Jean-Michel Aulas, président de l'OL. C’est une mesure très difficile à mettre en place."

Des actions en bourse pour les joueurs?

En parallèle de cette proposition pour une baisse générale des salaires, l'OL envisage également de pouvoir donner une contrepartie aux joueurs s'ils acceptent cet effort financier.

"Je leur ai proposé, sur les résultats, de récupérer tout ou partie, de l’effort qui aurait été fait d’optimisation de leur rémunération. Il n’y a pas eu un enthousiasme délirant tout de suite mais ça a permis de poser le problème, a admis Aulas. Je remercie les joueurs et leurs représentants déjà, notamment sur l’écoute. Le club étant coté en bourse, on imagine que l’action va rebondir très vite dès que la pandémie sera passée. On a l’intention de proposer aux joueurs, avec le système de primes, d’acquérir des actions en fonction des économies de salaires et ainsi largement récupérer si le rebond est important. Ils pourront largement compenser l'investissement qu'ils font en acceptant de diminuer leur rémunération, avec cette vision de rebond. Cela demande de l'organisation et des autorisations que nous n'avons pas complètement. Cela serait une forme de solidarité entre le sportif et l'économie."

Huis clos, crise du football français avec Mediapro... les pertes de l'OL sont importantes cette saison mais une qualification en Ligue des champions demeure un espoir pour compenser. En attendant, Jean-Michel Aulas a confirmé que le staff en place le resterait jusqu'au 30 juin, avec la possibilité que celui-ci soit renouvelé. "Une accession en Ligue des champions, ou un titre, apporterait un certain nombre de réflexions à notre ligne de conduite", a conclu Jean-Michel Aulas.

GL