RMC Sport

OL: le feuilleton Genesio arrive à son terme

Le sort de Bruno Genesio va être tranché ce lundi soir par le comité de gestion de l’OL. Sauf surprise, l’entraîneur de 52 ans devrait prolonger son contrat et mettre fin à plusieurs mois de flottement dans le Rhône. Une annonce officielle est prévue ce mardi après la demi-finale de Coupe de France contre Rennes (21h10).

C’est le sujet qui a fait couler le plus d’encre ces derniers mois à Lyon. Au point de reléguer parfois le sportif au second plan. Bruno Genesio va-t-il poursuivre sa mission à la tête de l’OL? La réponse va enfin tomber. Le comité de gestion du club se réunit ce lundi soir afin de trancher la question, sous la direction du président Jean-Michel Aulas. Avant une annonce officielle prévue ce mardi, après la demi-finale de Coupe de France face à Rennes (21h10).

A priori, l’heure semble à la continuité. Sauf surprise, Genesio, dont le contrat s’achève en juin prochain, devrait prolonger. Après la victoire à Rennes, vendredi en Ligue 1 (1-0), l’entraîneur 52 ans a révélé qu’il connaissait déjà la décision d’Aulas. "Je sais ce qu’il vous dira mardi soir", a-t-il lâché dans un large sourire, avant de préciser: "Faites attention parce que parfois je peux cacher mes émotions".

Apprécié en interne, malmené par les supporters

Très apprécié au sein du club, Genesio fait l’unanimité auprès de ses collaborateurs. Malgré quelques frictions avec Memphis Depay, le coach n’a aucun souci avec les joueurs de son effectif. Fin connaisseur de la maison, l’ex-milieu de terrain des Gones (1985-1995) possède "l’ADN OL". Ancien adjoint de Rémi Garde et Hubert Fournier, il a également dirigé l’équipe réserve et travaillé au sein de la cellule de recrutement.

Un profil apprécié par Aulas, avec qui il s’entend bien au niveau professionnel. En revanche, c’est beaucoup plus tendu avec les groupes de supporters, qui poussent pour le voir partir. Dans un communiqué publié il y a quelques jours, les Bad Gones ont officiellement réclamé son départ. De quoi faire douter ses dirigeants au moment de valider sa prolongation? Aulas a lui-même jeté le trouble sur Twitter en répondant dimanche à un article de L’Equipe. Pour garder la main sur son annonce ou pour révéler un vrai malaise? La réponse est imminente.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur