RMC Sport

OL: les réserves de Rothen sur la possible nomination de Blanc

Priorité de l’OL pour le poste d’entraîneur, la piste Laurent Blanc ne convainc pas totalement Jérôme Rothen. Le membre de la Dream Team a fait part de ses doute dans l’émission Rothen Régale vendredi soir, sur RMC.

L’actualité footballistique tourne principalement autour de l’Olympique Lyonnais où les discussions s’intensifient pour trouver le nouvel entraîneur. Le futur élu, appelé à remplacer Sylvinho, quel qu’il soit, devra réussir là où son prédécesseur a échoué. Laurent Blanc est toujours la priorité du président Aulas. L’ancien entraîneur du Paris Saint-Germain ne fait pourtant pas l’unanimité. "Je pense qu’il faut axer le choix du prochain entraîneur de l’Olympique Lyonnais sur l’autorité que peut avoir cet entraîneur, a estimé Jérôme Rothen dans l’émission Rothen Régale vendredi, sur RMC. Parce que ces joueurs, il faut les bouger. D’où mes réserves. Parce que Laurent Blanc est dans l’affectif."

"Sera-t-il capable de s’adapter ?"

Le mode de management de Laurent Blanc ne serait pas adapté, pas plus que le style de jeu qu’il pourrait imprimer, pense Rothen. Un jeu de possession maintes fois éprouvé lors de ses années parisiennes: "Ils ont gagné des titres avec le PSG. Il se passait des choses sur le terrain, reconnaît sans mal Jérôme Rothen. C’est vrai qu’il y avait un style, qui s’est dégagé dans la continuité de ce qu’on pouvait déjà voir sous Ancelotti. Blanc a pris la suite avec un bel effectif. Il y a eu énormément de possessions de balle. Mais je pense que ce football-là date un peu maintenant, ça fait plus de trois ans et demi que Laurent Blanc n’a pas pris un club. Il n’y a plus d’équipes qui jouent de cette façon. Maintenant, ça va plus vite. Sera-t-il capable de s’adapter ? Je ne sais pas, j’ai un gros doute."

Un doute sur l’adjoint

Comme expliqué par RMC Sport, l'état-major lyonnais a vu Rudi Garcia ce vendredi, mais Blanc reste la priorité. Un autre entretien entre l’ancien coach du PSG et Juninho doit se tenir ce vendredi soir. Les échanges vont notamment porter sur la constitution du staff de Blanc. Franck Passi pourrait accompagner le Cévenol. "Mon deuxième doute, c’est sur son adjoint, tempère toutefois Jérôme Rothen. Passi a fait des bonnes choses en tant que n°2 mais avec un autre style d’entraîneur que celui de Laurent Blanc, qui est plus un manager. Il délègue beaucoup à ses adjoints. Je ne sais pas si Passi aura cette aura et cette façon de faire où il mettra beaucoup d’autorité au sein du groupe."

Rothen Régale