RMC Sport

OL: pour Garcia, Depay s'est blessé en partie à cause des incidents de Leipzig

Dans un entretien accordé au journal Le Progrès à paraître ce samedi, Rudi Garcia revient sur ses premiers mois en tant qu'entraîneur de l'OL. Le technicien a notamment évoqué le cas Memphis Depay, victime d'une rupture des ligaments croisés contre Rennes. Pas sans lien avec les incidents entre joueurs et supporters contre Leipzig, selon Garcia.

Une cascade de blessés sérieux - dont quatre ruptures des ligaments croisés - et surtout un capitaine qui ne devrait pas rejouer de la saison... les débuts de Rudi Garcia en tant qu'entraîneur n'ont rien d'un long fleuve tranquille. Arrivé après le licenciement de Sylvinho, l'ancien coach de l'OM a en prime perdu son capitaine.

Fraîchement nommé, Memphis Depay a été victime d'une rupture des ligaments croisés contre Rennes. Une blessure qui pourrait avoir pour cause partielle l'influx nerveux laissé par l'ailier néerlandais après la qualification pour les huitièmes de finale de Ligue des champions contre Leipzig, et les incidents entre joueurs et supporters autour de Marcelo. C'est du moins l'hypothèse de Rudi Garcia.

"Il a mis tellement de cœur à son rôle de capitaine"

"Je pense qu’on a perdu Memphis en partie à cause de ça, confie le coach dans une interview à paraître ce samedi dans Le Progrès. Il a mis tellement de cœur à son rôle de capitaine, on s’attendait tous à fêter la qualification, surtout dans un match comme celui-là. On pensait vraiment fêter ça, on est passé d’un état d’euphorie positive à un état… Vous auriez vu les joueurs dans les vestiaires, c’était incroyable, il y en avait qui pleuraient, ça a été un traumatisme. A partir du moment où les choses vont rentrer dans l’ordre, et je l’espère par rapport à ce qui s’est passé à Bordeaux, ça va être de nouveau plus de bonheur que d’incompréhension."

Jeff-Reine Adélaïde et Oumar Solet ont également connu la même blessure, ce qui a mis en doute le staff médical et surtout le préparateur physique Paolo Rongoni, dans l'équipe de Rudi Garcia. "Parfois, à travers lui, c’est aussi moi qu’on attaque. On lui a imputé des blessures musculaires alors qu’on n’était pas arrivé depuis une semaine et qu’on n’avait encore influé sur rien. Ce n’est pas très grave, ce qui compte c’est de reconnaître sa compétence, ce que je fais, et l’équipe va beaucoup mieux", précise Rudi Garcia, avant le déplacement à Nantes ce samedi en 16es de finale de Coupe de France.

A.Bo