RMC Sport

OL-Reims : Lyon prend l’eau

Yoann Gourcuff

Yoann Gourcuff - -

Défaits par la Real Sociedad en barrage aller de la Ligue des champions, les Lyonnais voulaient reprendre leur rythme et se rassurer contre Reims. C’est manqué. Sur une pelouse gorgée d’eau, l’OL fébrile et peu en verve a sombré (1-0).

Clément Grenier sur le banc, Farès Bahlouli et Gaël Danic sur les ailes, Rémi Garde proposait un OL new-look ce samedi à Gerland pour affronter Reims, à l’occasion de la 3e journée de Ligue 1. D’entrée de jeu, les Rhodaniens se montrent aussi empruntés que lors de leur match face à la Real Sociedad. Les Lyonnais peinent à inquiéter le portier Rémois Kossi Agassa. Gael Danic, touché à la cuisse à la dixième minute, est remplacé par Jordan Ferri. Au même moment, une fine pluie commence à arroser Gerland. Dix minutes plus tard, les Lyonnais ne se sont toujours pas montrés bien dangereux. Moins inquiétants du moins que la pluie qui redouble d’intensité.

Et c’est finalement le Champenois Gaëtan Courtet qui est le plus proche d’ouvrir la marque à la 28e minute de jeu mais Anthony Lopes repousse la tentative Rémoise d’une jolie parade. A la 35e minute, Bahlouli trouve la tête de Miguel Lopes mais Agassa capte le ballon sans souci. Mauvais tempo, manque d’inspiration, les Lyonnais sont vraiment à la peine et rejoignent les vestiaires sans avoir réellement inquiété le Stade de Reims.

Grenier rate son pénalty

Après une fin de première mi-temps sous une pluie diluvienne et sur une pelouse gorgée d’eau, les arbitres vont laisser le jeu reprendre ses droits avec 35 minutes de retard. Une pause de cinquante minutes qui semble avoir fait le plus grand bien à l’OL. Les Lyonnais retrouvent de l’allant. A la 61e minute de jeu, Lacazette voit sa frappe repoussée par Agassa. Six minutes plus tard, une deuxième tentative ne trouve pas le cadre.

A la 68e minute, Clément Grenier, qui a semblé cruellement manquer aux Lyonnais jusqu’ici, remplace Fofana. Pas nécessairement la meilleure chose qui soit arrivée aux Gones, finalement. Trois minutes plus tard, l’international français manque un pénalty provoqué par Jordan Ferri. Et si la pluie commence à faiblir, c’est un coup de tonnerre qui va retentir. 76e minute de jeu, le tir du Rémois Odaïr Fortes, excentré à gauche de la surface lyonnaise, est contré par Milan Bisevac et lobe Lopes. Les Lyonnais vont alors camper dans les trente derniers mètres rémois durant ce dernier quart d’heure. Mais les attaques des joueurs de Garde se révèlent aussi précipitées qu’empruntées.

L'OL marque le pas

Après un début de saison euphorique, l’OL marque le pas. Mardi prochain les Rhodaniens se déplaceront chez la Real Sociedad, l’occasion de reprendre quelques couleurs peut-être, voire d’imaginer une qualification pour les phases de poules de la Ligue des champions. A condition que les cieux se révèlent plus cléments… ou que l’OL se montre plus inspiré.

A lire aussi :

>> Ce qu’il faut retenir de la 3e journée

>> L’OM reçu trois sur trois

>> Gignac : « Il faut continuer comme ça »

Jérémy Bilinski