RMC Sport

OM: 13 supporters entendus pour des jets de boules de papiers

Des supporters entendus pour jets de boules de papier

Des supporters entendus pour jets de boules de papier - AFP

Selon La Provence, treize spectateurs du match OM-OL (2-1) dimanche, ont été exclus des tribunes en plein match avant d’être entendus à l’hôtel de police pour des jets de boules de papiers sur des joueurs lyonnais.

Si Jean-Michel Aulas a dénoncé les nombreux débordements autour d’OM-OL (2-1) dimanche, le bilan policier donne une lecture plus apaisée de cette soirée. Selon La Provence, la marche organisée par les supporters dans les rues de Marseille pour fêter les 120 ans du club, s’est déroulée sans heurts. Sept individus ont été placés en garde à vue pour d’autres faits (un pour avoir voulu entrer dans le stade sans billet, les autres pour jets de fumigènes). 

Entendues par la police

Un autre chiffre dévoilé par le quotidien étonne davantage. Treize personnes ont ainsi été exfiltrées du stade en plein match pour avoir jeté des boules de papiers sur les joueurs lyonnais au moment de tirer les corners. Elles ont même été entendues à L’Evêché, célèbre Hôtel de police marseillais avant d’être relâchées. 

Aucun chiffre n’a en revanche filtré sur les éventuelles arrestations pour le caillassage du bus lyonnais lors de son arrivée au stade Vélodrome. A l’issue de la rencontre, Jean-Michel Aulas, président lyonnais, avait dénoncé les nombreux débordements avant et pendant le match qualifiant Marseille de "cité de non-droit".

"Le car a été caillassé alors que l'après-midi sur les réseaux sociaux, il était annoncé qu'il serait caillassé, avait-il pesté au micro de beIN Sports. On appelait même à manifester contre Rudi Garcia mais aussi d'intervenir sur le car. Il a été gravement caillassé. Le délégué qui était à l'intérieur a été très ému, très inquiet. Donc, on ne peut pas imaginer que les joueurs n'aient pas été affectés. (…) Au niveau du fair-play, j'ai vu un certain nombre de choses qui n'étaient pas cohérentes avec l'idée qu'on se fait du football de haut-niveau."

NC