RMC Sport

OM-Ajaccio : Marseille n’a plus de marge

Mathieu Valbuena

Mathieu Valbuena - -

Peu inspiré, l’OM concède le match nul sur sa pelouse ce vendredi face à Ajaccio (0-0), en ouverture de la 29e journée de L1. Les Marseillais, toujours troisièmes, pourraient voir Saint-Etienne et Nice leur passer devant dimanche.

Elie Baup pestait cette semaine contre le manque d’efficacité de son équipe. L’entraîneur marseillais n’a pas été entendu par ses joueurs ce vendredi soir lors du triste match nul contre Ajaccio (0-0). Dans un stade Vélodrome une nouvelle fois peu garni et où la tribune Jean-Bouin accueillait pour la dernière fois des supporters avant sa destruction ce mardi, le spectacle a été très rare. Comme souvent cette saison dès que les Olympiens sont obligés de faire du jeu. Et si le point pris rapproche l’OM à deux points de Lyon, qui se déplace à Bastia ce samedi (17h), cela n’est pas une consolation.

Pour sa 200e apparition en Ligue 1, Mathieu Valbuena n’a pas réussi à trouver la faille dans une défense ajaccienne qui, contrairement au déplacement au Parc des Princes en janvier dernier (0-0), n’était composée que de quatre éléments. Suffisant pour mettre en échec une attaque olympienne où Modou Sougou était pour la première fois titulaire au Vélodrome. André Ayew (15e) puis André-Pierre Gignac (19e, 26e) ont pourtant été proches de trouver le but durant la première demi-heure. La meilleure période des Marseillais dans cette rencontre. « On a eu trop peu d'occasions pour faire basculer les choses de notre côté », souffle Elie Baup.

13 points en 10 matchs sur la phase retour

Les Corses, eux, font mieux que de cadenasser le match. Frédéric Sammaritano (20e, 55e) et Johan Cavalli (35e) sont proches de doucher le Vélodrome. Sans génie, imprécis dans les 30 derniers mètres, les hommes d’Elie Baup peuvent donc presque se montrer heureux de prendre un point ce vendredi. Avec seulement 13 points en 10 matchs depuis le début de la phase retour, l’OM peut toutefois s’inquiéter pour sa troisième place, qui lui semblait promise il y a encore quelques semaines. « Aujourd'hui on est touché car on n'a pas pris les trois points mais la lutte n'est pas finie, le sprint final sera sur les six dernières journées, positive Elie Baup. En termes de points, on sera toujours là, le dénouement n'est pas sur cette journée. »

Le matelas d’avance sur Saint-Etienne (4e) et Nice (5e), qui possèdent un match en moins mais une meilleure différence de buts, n’étant plus que de trois points, l’OM pourrait même tomber du podium dès ce week-end. Et les semaines à venir n’incitent pas à l’optimisme. Le menu des trois prochains matchs est copieux avec un déplacement à Nice, la réception de Bordeaux et un voyage à Lille. Si l’OM ne rectifie pas rapidement le tir, ce menu pourrait même devenir indigeste. 

Alexandre Alain