RMC Sport

OM: Bedimo pense qu'il va "pointer le bout de son nez"

Henri Bedimo

Henri Bedimo - AFP

Blessé à un genou, Henri Bedimo n'a pas joué une minute avec l'OM cette saison. Mais le Camerounais vise un retour dans l'équipe de Rudi Garcia, comme il l'a confié à La Provence.

Le départ de Patrice Evra de l'OM débouche un peu l'horizon d'Henri Bedimo. Blessé à un genou et inutilisé cette saison, le latéral gauche a repris la compétition ce week-end avec la réserve marseillaise, contre Paulhan-Pézenas (0-0), en National 2. Un retour sur les terrains qui lui fait envisager une place dans le groupe de l'équipe première, où Jordan Amavi n'a pas de doublure expérimentée.

A lire aussi >> Bedimo a refusé trois fois l’OM avant de signer

"Je suis encore plus motivé car je n’ai pas l’habitude de renoncer, déclare le Camerounais à La Provence. Les choses ont été claires avec le coach, on a eu une franche discussion. Je savais que je n’étais pas à 100% pour postuler à une place dans le groupe, tout le monde le savait. Il fallait juste trouver le bon moment pour bien me soigner. Une hiérarchie est établie, mais rien n’est définitif. Je me sens bien et avec l’accumulation des matches, je pense que je vais pointer le bout de mon nez… On va essayer de semer le trouble dans la tête du coach, ça fait partie du jeu."

"Je me sens concerné, motivé"

Quant à un possible départ au mercato d'hiver, le latéral gauche de 33 ans n'y pense pas pour le moment: "Il faut y aller doucement. Je reviens à peine. Ma première saison a été difficile avec les blessures. Cette saison démarre aussi avec une blessure. Mais je me sens concerné, motivé. Je suis là pour jouer. Tout ce qui se dit autour, je le laisse de côté. Je suis dans un groupe sain, il y a de bons mecs, on bosse bien, on rigole. Et les bons résultats permettent d’être sereins, même pour ceux qui ne jouent pas."

A lire aussi >> OM: "Il n'y a aucun problème", assure Thauvin après son petit clash avec Sanson

VIDEO - Duga sur Mitroglou: "Je le vois jamais au premier poteau... on dirait moi!"

Alexandre Alain Rédacteur