RMC Sport

OM : Bielsa reconnait ses erreurs tactiques face à Lyon

Marcelo Bielsa

Marcelo Bielsa - AFP

A la veille du déplacement à Rennes, en 16e de finale de la Coupe de la Ligue, Marcelo Bielsa, l’entraîneur de l’OM, a fait son autocritique ce mardi en conférence de presse. En s’attribuant une part importante de la défaite à Lyon, dimanche en Ligue 1 (1-0).

Son mea-culpa tactique après Lyon

« Bien sûr qu'il y a eu des erreurs tactiques. Il y a eu des erreurs importantes de ma part. Par exemple, Brice (Dja Djédjé) et Benjamin (Mendy) défendaient resserrés et quand on récupérait le ballon, ils conservaient cette position intérieure. Cette position bloquait les lignes de passes dont on n’avait besoin vers les côtés et ça les a obligés à jouer dos au but. C’est une erreur qu’on peut attribuer à mon influence. Un autre exemple, le changement de marquage que j’ai imaginé lors du remplacement de Morel par Alessandrini n’a pas aidé à ce que les joueurs occupent comme il faut leurs postes alternatifs. Et je n’ai pas trouvé le schéma tactique pour permettre à Gignac et Michy de jouer ensemble les quinze dernières minutes du match. »

La réaction attendue de l’OM

« On verra ça demain (mercredi). Les réactions se notent durant le match qui suit une défaite. J’ai vu quelque chose de positif, c’est que la défaite nous a fait très mal à tous (…) Les moments de défaite, ce sont les meilleurs moments pour juger les qualités du groupe et des joueurs. Les blessures que laisse une défaite sont seulement soigner par la victoire. Pour nous, c’est très important de gagner le match qui arrive. Ne pas le faire nous empêcherait d’effacer la sensation que nous a laissée la défaite à Lyon. »

Les raisons du turn-over

« Il me semble que l’équipe va garder de la force comme ça. Je crois que les joueurs qui vont rentrer ont le potentiel pour être titulaires. Il me semble que c’est un moment opportun. Je veux démontrer que j’ai confiance dans les joueurs qui vont rentrer. Je mise beaucoup d’espoirs sur eux. »

La titularisation de Fanni et l’absence de Doria

« Les décisions s’expliquent dans un contexte et je crois que pour ce match, le remplaçant adéquat pour Morel est Nkoulou, et le remplaçant adéquat pour Nkoulou est Fanni. Selon mes critères, il y a des joueurs comme Fanni qui jouent mieux central droit que gauche. Pour Doria, c’est l’inverse. Et il y a des joueurs comme Nkoulou et Sparagna qui jouent bien d’un côté comme de l’autre. La paire de défenseurs centraux que je choisi est celle que j’estime en meilleure condition pour le match de demain, sans omettre de mentionner que Sparagna ou Doria auraient pu débuter. »

Les qualités de Batshuayi

« Il a le sens de la verticalité, il peut redescendre pour défendre. Il est très fort physiquement, habile, capable de très bien tirer avec les deux pieds, courageux, il n’hésite pas à aller au charbon et peut en plus aller sur les côtés. C’est un joueur complet. Tout joueur de l’élite est un compétiteur par nature. Et tout compétiteur qui ne participe pas se sent frustré. »

L’importance de la Coupe de la Ligue

« Gagner un titre, c’est quelque chose de bien. Pouvoir accéder à une Coupe d’Europe, c’est très important pour un grand club. C’est comme ça que je vois les choses. Jamais je n’enlèverais de l’importance à une compétition. »

Yann Pécheral, à Marseille