RMC Sport

OM: Boudjellal promet "des moyens supérieurs à ceux de McCourt"

Invité du Super Moscato Show, ce lundi sur RMC, Mourad Boudjellal a donné plus de précisions sur son projet de rachat de l’OM, aux côtés de l’homme d’affaires Mohamed Ayachi Ajroudi. En annonçant des capacités d’investissement supérieures à celles de l’actuel propriétaire Frank McCourt.

Il l’a répété à plusieurs reprises, Mourad Boudjellal ne compte pas "mettre un pistolet sur la tête" de Frank McCourt. Mais l’ancien président du Rugby club toulonnais ne se gêne pas pour mettre la pression à l’actuel propriétaire américain de l’OM. Invité du Super Moscato Show, ce lundi sur RMC, le dirigeant varois a rappelé son envie de racheter le club phocéen aux côtés d’un groupe d’investisseurs emmenés par l’homme d’affaires Mohamed Ayachi Ajroudi.

"On sait que ça suscite beaucoup d’espoir et la seule façon de combler cet espoir, c’est de gagner, a expliqué Boudjellal. Moi, c’est que je voudrais faire avec l’OM. C’est une volonté, pas une certitude. Si ce projet arrive au bout, je donnerai le meilleur de moi-même pour faire réussir l’OM. A Marseille, il y a l’obligation de rendre des gens heureux."

Pour y arriver, l’ancien président du RCT (qui souhaite endosser le même costume à Marseille) assure que ses partenaires disposent d’un portefeuille plus large que celui de McCourt, à la tête du club depuis octobre 2016: "Je pense que les gens avec qui je discute et qui veulent investir à l’OM ont des moyens supérieurs. Oui, bien sûr."

"Des actionnaires solides qui puissent faire des folies"

Des moyens qui pourraient notamment leur permettre de sortir le chéquier lors du mercato: "Dans le sport, on est un peu dans la déraison, donc il faut des actionnaires solides qui puissent être dans la déraison et faire des folies si un jour ils en ont envie. Il faut ce mix des deux. Marseille, c’est fait pour donner du bonheur aux gens. Je pense qu’on peut y faire de grandes choses. C’est une ville déraisonnable. On peut faire dépenser aux gens de l’argent qu’ils n’ont pas, tellement la passion pour ce club est forte."

Reste à connaître le degré de sérieux de Mohamed Ayachi Ajroudi et ses partenaires dans ce projet. Mourad Boudjellal leur fait en tout cas pleinement confiance: "J’ai côtoyé M. Ajroudi plusieurs fois, j’ai vu comment il vivait. A priori, ça va. Jeudi dernier, on a dîné en nombre au George V (un palace parisien, ndlr). C’était semi-privatisé et on ne m’a pas présenté l’addition donc je me suis dit que c’était plutôt bon signe (sourire). Aujourd’hui, j’ai une totale confiance en M. Ajroudi et dans le réseau de personnes qu’il a monté pour ce projet. C’est pour ça que je me suis lancé."

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur