RMC Sport

OM: Di Meco raconte son expérience douloureuse comme directeur sportif

Dans le Super Moscato Show ce mercredi sur RMC, Eric Di Meco est revenu sur son expérience douloureuse de directeur sportif de l'OM en 2000. Encore marqué, il ne compte pas retrouver un poste de dirigeant au sein du club phocéen, plongé dans une énorme crise.

Il n’est pas intéressé par un retour à l’OM. Dans le Super Moscato Show sur RMC, Eric Di Meco a une nouvelle fois expliqué pourquoi ce jeudi. L'ancien défenseur n’entend pas revivre ce qu’il a vécu en 2000 quand il avait intégré l’organigramme du club phocéen.

"J’arrête ma carrière à 35 ans et quelques mois après, je me retrouve propulsé directeur sportif du club, après le même épisode qu’il y a eu samedi à la Commanderie. C’était l’épisode de 1999 avec les supporters. Ils avaient cassé des voitures de joueurs et avaient mis la pression. Le président de l’époque (Yves Marchand, ndlr), qui était un peu dans le même genre que Jacques-Henri Eyraud, quelqu’un de respectable mais qui découvrait le football et Marseille, avait eu tellement peur. Pour tout calmer, il m’avait projeté du jour au lendemain directeur sportif. Ça a été très douloureux pour moi sur le plan émotionnel et douloureux dans ma chair", a détaillé Di Meco.

"J’en ai souffert dans ma chair"

Appelé en cours de saison, il avait été renvoyé en novembre 2000 par l'actionnaire majoritaire, à l’époque Robert Louis-Dreyfus. Le président Yves Marchand avait annoncé sa démission une semaine plus tôt.

"J’ai eu pas mal de soucis personnels quand je me suis fait virer derrière. Tu ne vas pas dans un club pour avoir un rôle aussi important, après ce qui s’est passé samedi, quand tu as déjà vécu ça. Quand on me parle de ça, ce n’est pas possible. D’abord parce que ce n’est pas mon métier et pas dans ces conditions. Je l’ai déjà vécu et j’en ai souffert dans ma chair", a souligné Di Meco, alors que certains supporters marseillais aimeraient voir des anciens de l’OM prendre des postes de dirigeants au sein du club.

Dans un contexte extrêmement tendu, au lendemain de la mise à pied à titre conservatoire d’André Villas-Boas, qui a présenté sa démission à ses dirigeants, les Marseillais se déplacent ce mercredi à Lens (21h) dans le cadre de la 23e journée de Ligue 1. Ils tenteront de mettre fin à une série de quatre défaites toutes compétitions confondues. 

>> Les podcasts du Super Moscato Show

RR