RMC Sport

OM : "Diaby, ça va faire mal", selon L.Diarra

Abou Diaby

Abou Diaby - AFP

Même s’il n’est pas entré en jeu face à Trélissac jeudi en Coupe de France (2-0), le milieu de terrain de l’OM Abou Diaby est de plus en plus proche d’un retour à la compétition. Si Michel entretient le mystère sur sa présence dans le groupe qui défiera Nice dimanche soir, Lassana Diarra a hâte d’évoluer aux côtés de son ancien partenaire à Arsenal et en équipe de France.

Les mystères de la Coupe de France et l’état de la pelouse du stade Jacques Chaban-Delmas ont déjoué les plans de Michel. Jeudi, les difficultés rencontrées par l’OM pour venir à bout de Trélissac en 8e de finale de la Coupe de France (0-2) ont empêché le coach phocéen de faire entrer en jeu Abou Diaby.

« J’espérais un match plus tranquille et un terrain moins compliqué pour lui donner quelques minutes de temps de jeu, reconnait le technicien espagnol. Mais petit à petit, on avance. Ça lui a fait du bien d’être présent. Il était content. N’oublions pas que ça fait un an et demi qu’il n’avait pas été convoqué en match officiel. »

Diaby pas sûr d’être dans le groupe à Nice

Le grand retour de l’ancien Gunner est-il différé à dimanche, à l’occasion du déplacement à Nice en clôture de la 26e journée de championnat ? Ce vendredi, Michel a laissé planer le doute, arguant qu’il avait 21 joueurs susceptibles d’être dans le groupe et de jouer.

Diarra : « Ne pas lui mettre trop de pression »

Egalement arrivé à l’OM cet été et devenu immédiatement le patron de l’équipe olympienne, Lassana Diarra freine tout excès d’impatience. Il ne veut pas que son ex-équipier à Arsenal et en équipe de France grille les étapes. « On va le laisser revenir, il doit retrouver des sensations, le plaisir de jouer à nouveau. Je suis passé par là aussi, rappelle-t-il avant de dresser l’éloge de son partenaire. Je ne vais pas vous le présenter. Tout le monde le connait. Quand il reviendra, ça va faire mal ! Aujourd’hui, il faut le laisser travailler. Il ne faut pas lui mettre trop de pression. Le terrain parlera pour lui… » Les supporters de l’OM n’attendent que ça.

la rédaction avec FG à Marseille