RMC Sport
en direct

OM en direct: Kamara zappe la conférence de presse, le club s’impatiente

Boubacar Kamara

Boubacar Kamara - AFP

Au lendemain de la défaite contre Galatasaray en Ligue Europa (4-2), et deux jours avant la réception de Troyes en Ligue 1 (dimanche, 20h45), l'entraîneur de l'OM Jorge Sampaoli et le milieu Boubacar Kamara s'exprimeront ce vendredi, à 14h45. Une conférence de presse à suivre en direct sur RMC Sport.

Kamara zappe la conférence de presse, l’OM s’impatiente

Annoncé en conférence de presse ce vendredi par l'OM, Boubacar Kamara a finalement refusé et ne s'est pas présenté. Il était attendu, à deux jours d'OM-Troyes, puisqu'il était jusqu’à présent le seul joueur titulaire habituel à ne pas être venu en conférence de presse cette saison. L’OM lui a demandé jeudi soir, après le match à Galatasaray, de venir face aux médias ce vendredi, ce qui n’a pas forcément été du goût du joueur car il se savait attendu au sujet de sa situation contractuelle. Comme indiqué mercredi, Boubacar Kamara a reçu trois propositions ces dernières semaines mais n’a pas donné suite. Les relations sont tendues depuis cet été car l’OM, en manque de liquidités, a voulu le forcer à partir. Et la possibilité qu’il parte libre est de plus en plus réelle.

L’OM s’impatiente et aimerait d’ailleurs que le joueur se positionne plus clairement sur son avenir. A-t-il déjà fait son choix, voire donné son accord à un autre club ? Veut-il vraiment quitter l’OM, son club formateur ? Ces questions sont encore officiellement sans réponse et une présence de Kamara aurait permis d'y voir plus clair.

"Kamara ne souhaite pas venir en conférence de presse" a annoncé la responsable communication de l’OM aux journalistes, après la prise de parole de Sampaoli. Cet épisode est clairement le signe de relations de plus en plus tendues et complexes entre l’OM et Kamara, pourtant auteur d’un bon début de saison, parfois capitaine comme jeudi soir, même si le Minot a manqué son match à Istanbul, comme beaucoup de ses coéquipiers.

(FGe)

C'est fini pour la conf de Jorge Sampaoli

Boubacar Kamara, qui devait suivre son entraîneur, n'a finalement pas voulu venir...

Sampaoli sur les débuts de Messi en Ligue 1

"Il a donné un autre statut à la Ligue 1 en arrivant, après avoir passé toute sa vie dans un club. C'est un autre football pour lui, une autre langue. Ca sera toujours le meilleur du monde, mais c'est à lui de retrouver le sourire, de retrouver son football, de redevenir ce joueur différent. Je pense que c'est un luxe pour le foot français de l'avoir ici, mais il faut aussi comprendre tout ce que ce changement de club a entrainé pour lui."

Sampaoli sur les premières critiques, contre les joueurs et contre lui

"C'est normal, c'est le football. On tombe amoureux très vite et l'inverse se produit très vite aussi. Il n'y a pas de croyance en une idée sur le long terme, l'important c'est de gagner. Aujourd'hui on s'appuie seulement sur les résultats. Les critiques peuvent influer sur les prestations des joueurs, mais ça fait partie du métier, on est exposés. Certaines critiques sont dures, elles viennent 'd'amateurs' qui ne prennent pas tous les critères en compte, mais il y a aussi des remarques cohérentes. J'essaye de ne pas trop y penser et de me concentrer sur le prochain match."

Sampaoli compare Bamba Dieng et Arek Milik après le match d'hier

"On voit la différence entre un joueur qui a été un poison, Bamba Dieng, qui a beaucoup provoqué, et un autre, Arek Milik, qui a été plus finisseur. Dieng un potentiel énorme mais il a besoin de beaucoup d'actions pour marquer. Hier il a eu cinq grosses occasions, et il n'a pas marqué. Arek en a eu une ou deux, il a mis un doublé. C'est la différence entre les deux, entre un attaquant fini et un jeune qui grandit et apprend. Il n'y a pas si longtemps il était avec la formation. Il a un très bel avenir devant lui, mais il doit se calmer au moment de finir ses actions. Parce qu'il a une très bonne technique dans la finition, mais parfois il veut aller trop vite. (...) Si on avait su finir 20% de nos occasions hier, on aurait pu changer la donne. Mais l'adversaire a marqué avant nous, et ça a tout changé."

Sampaoli sur les incidents d'OL-OM et les décisions à prendre

"Je ne suis personne pour dire quelles décisions prendre. Mais après Nice, on avait mis beaucoup de temps à agir, là maintenant les faits sont clairs, il faut éviter que la politique s'immisce dans ce genre de décisions, et stopper tout ça. Il faut en finir au plus vite. On a l'impression que ça part dans tous les sens, on demande à l'avis de tout le monde, ça devient politique et ça prend trop de temps. Alors qu'il faut des sanctions fermes et rapides. Ca fait trois fois qu'on vit ce genre de choses. Combien de temps va-t-il falloir attendre avant qu'on prenne des décisions? Celui qui a le pouvoir de décider doit vite le faire, et éviter que le sujet devienne politique, sinon on ne prendra pas la bonne décision et justice ne sera pas faite."

Sampaoli sur Payet, et son état d'esprit

"Avec Dimitri j'ai très peu parlé de tout ça, il faudra voir comment il est, émotionnellement parlant. Un joueur qui a subi deux agressions, il est logiquement touché. Il faut voir comment il gère ça. Mais c'est difficile, c'est quelque chose de très personnel. C'est un moment compliqué pour lui, on va voir comment il se sent. Le match de dimanche est important, il faut rebondir, passer à autre chose. S'il se sent bien, il jouera, sinon un autre prendra sa place."

Sampaoli fait le point sur le groupe: Payet a priori dispo dimanche

"On va voir si Under peut jouer dimanche, tous les autres seront a priori disponibles pour le match. (...) Payet? Le médecin a dit qu'il est ok pour la rencontre, mais je ne l'ai pas vu depuis lundi."

Sampaoli dresse le bilan de son effectif au tiers de la saison

"C'est un groupe jeune, qui doit continuer de travailler. On a encore besoin d'une évolution totale, pour tirer des conclusions en vue du mercato. Il faut que l'on retrouve l'équipe du début de saison, qui a fait de très bons matchs et qui était convaincue de son projet. C'est aussi à nous en tant que staff de travailler tout ça."

Sampaoli sur les difficultés à marquer des buts, encore vues contre Galatasaray

"Ce que nous pouvons travailler, c'est la façon de se créer des occasions. Le reste c'est plus compliqué quand on n'a pas beaucoup de temps. Hier on n'a pas fait un bon match c'est vrai, mais on a eu une ou deux occasions de plus que nos adversaires. On n'a pas été assez tranchants dans les surfaces. Si on n'y parvient pas, on tend le ballon pour se faire mal, on offre à l'adversaire des situations qui nous font mal. Il faut être plus tranchants, et convertir ces occasions en points. Hier, avant le premier but de Galatasaray, qui vient d'une erreur de notre part, on a eu une ou deux vraies occasions. Marquer en premier aurait pu tout changer."

Jorge Sampaoli vient d'arriver

C'est parti pour ce point presse.

Un peu de retard à la Commanderie

La conf devrait débuter dans quelques minutes.

L'OM a la gueule de bois

En déplacement jeudi soir à Istanbul pour affronter Galatasaray en Ligue Europa, l'OM s'est lourdement incliné (4-2) en livrant peut-être son plus mauvais match de la saison. Une défaite synonyme d'élimination prématurée dans la compétition. Les Marseillais viseront désormais la troisième place de leur groupe, et donc un repêchage en Ligue Europa Conference.

Mais d'abord, ils doivent se remettre la tête à la Ligue 1, où ils sont cinquièmes du classement avec un match en moins.

Bonjour à tous !

Bienvenue sur RMC Sport pour suivre la conférence de presse de Jorge Sampaoli et Boubacar Kamara, deux jours avant OM-Troyes en clôture de la 15e journée de Ligue 1 (dimanche, 20h45).

L'entraîneur et le milieu de terrain marseillais prendront la parole à partir de 14h45.

RMC Sport