RMC Sport

OM: Ghali, maire-adjointe de Marseille, a des "échanges un peu durs" avec Eyraud

Samia Ghali, maire-adjointe de Marseille, a critiqué, dans une interview à L'Équipe, les récentes déclarations du président Jacques-Henri Eyraud. L'élue dit ainsi comprendre la colère des supporters de l'OM.

"Je ne vous cache pas qu'on a des échanges un peu durs en ce moment". Maire-adjointe de Marseille, Samia Ghali s'est confiée vendredi dans L'Équipe sur ses rapports difficiles avec Jacques-Henri Eyraud, le président de l'OM. "Il me dit ce qu'il pense et moi aussi", raconte l'ancienne sénatrice socialiste, qui dit comprendre la colère des supporters.

"Il y a un malaise profond avec les supporters. On ne peut pas les mépriser à ce point et dire, par exemple qu'il y a trop de Marseillais au sein du club. Je rêve... Je n'ai jamais vu un chef d'entreprise local venir expliquer qu'il y a trop de Marseillais dans sa boîte", fustige-t-elle, en référence aux propos du président déplorant les répercussions d'une défaite sur les supporters marseillais qui figurent dans l'organigramme ou les services administratives du club.

"Ça ne pourra pas durer"

Agacée de voir tous les supporters être mis "dans le même sac" par la direction, Samia Ghali appelle la direction à "ramener le calme" à l'OM. "Sans ça, ça ne pourra pas durer, prévient-elle. Et celui qui a le plus à perdre dans cette histoire, c'est Jacques-Henri Eyraud".

Interrogée sur l'avenir de ce dernier, mais aussi de celui du propriétaire américain Frank McCourt, Samia Ghali se montre prudente: "À eux de voir s'ils se sentent bien. Mais je pense qu'il y a une rupture de confiance entre les supporters et eux. Il faut la regagner".

JA