RMC Sport

OM – Gignac, la grosse tuile

André-Pierre Gignac

André-Pierre Gignac - -

Le buteur de l’OM s’est blessé à Troyes dimanche en clôture de la 9e journée de Ligue 1 (1-0). Il souffre d’une fracture du 5e métatarse du pied gauche et sera absent durant six semaines. Un coup dur pour Marseille qui perd son homme en forme au plus mauvais moment.

Stade de l’Aube, dimanche soir. Le match entre Troyes et l’OM bat son plein. Une grosse poche de glace sur le pied, André-Pierre Gignac s’aide de ses béquilles pour se hisser dans un camion de pompiers. La mâchoire serrée, l’attaquant phocéen quitte les lieux pour aller passer des examens à l’hôpital. L’image fait craindre le pire. Mais finalement, Gignac réapparait sur le banc olympien en seconde période, la jambe enveloppée d’une large attelle noire. Le Martégal souffre d’une fracture du 5e métatarse du pied gauche. « J’ai senti que ça avait pété, glisse-t-il à l’issue de la rencontre. J’ai tout de suite ressenti une douleur. Je savais que c’était fracturé. Mais c’est comme ça, ça fait partie de la vie du footballeur. Maintenant, je me suis relevé de plein de choses donc ce n’est pas ça qui va me faire abdiquer. On se donne rendez-vous dans pas longtemps ».

Dans six semaines précisément. Le staff de l’OM a fait savoir ce lundi matin que son n°9 serait arrêté durant un mois et demi. L’homme en forme de Marseille, auteur de 5 buts en 9 journées de L1, manquera une bonne partie du marathon qui attend ses partenaires jusqu’à la trêve hivernale. Une dizaine de matchs, au minimum, parmi lesquels plusieurs affiches comme les réceptions de Lyon (28 octobre) et de Lille (25 novembre) ou les déplacements à Paris (31 octobre) et Bordeaux (18 novembre). Sans parler des rencontres de Ligue Europa face à Mönchengladbach (8 novembre) et Fenerbahçe (22 novembre).

Baup : « C’est très ennuyeux »

« C’est regrettable pour lui car il était dans un début de saison très fort, en pleine réussite, souffle Elie Baup, le coach de l’OM. Une fracture comme ça va le freiner pour quelque temps. Donc, c’est très ennuyeux pour lui d’abord et pour l’équipe ensuite ». Une équipe battue par la lanterne rouge (1-0), qui a cédé sa place de leader au PSG et qui va devoir repenser ses plans en attaque. « C’est le coup dur, concède Loic Rémy, qui a remplacé Gignac à la 23e minute. Il y a des soirées comme ça où tout va mal. J’espère qu’il va revenir très vite, mais j’espère aussi avoir plus de temps de jeu ».

Malgré ce coup du sort, Gignac préfère positiver. Dimanche soir, il est apparu souriant dans les travées du stade de Troyes. Il a pris le temps de plaisanter avec celui qui l’a formé à Martigues, à qui il a d’ailleurs offert son maillot. « Dédé » est ensuite allé saluer les supporters durant de longues minutes. Habitué aux blessures ces dernières saisons, le buteur de 26 ans garde le moral. « Je suis un battant. Je vais revenir encore plus fort. J'en ai vu d'autres », a-t-il écrit dans la matinée sur son compte Twitter. Avant de poster un deuxième message quelques heures plus tard : « Dans ces moments, je pense à Djibril Cissé et à Abi (Eric Abidal, ndlr) qui sont des modèles de courage. Il y a plus grave dans la vie. Je vais revenir plus fort ! »

Alexandre Jaquin avec Jérome Sillon