RMC Sport

OM, l’été meurtrier

-

- - -

L’affaire Ben Arfa qui refuse de s’entraîner et une gestion du mercato difficile mettent une terrible pression sur le club olympien juste avant un périlleux déplacement à Valenciennes ce samedi (19h).

Comment pourrir dans les grandes largeurs son début de saison ? Surpris par le départ de Mamadou Niang et incapables de gérer correctement le dossier Hatem Ben Arfa, les dirigeants marseillais en font actuellement l’amère expérience. Entre les luttes intestines et un mercato raté, l’OM traverse sa première crise de la saison. Et après la défaite à domicile face à Caen (1-2), le périlleux déplacement à Valenciennes revêt déjà une importance extrême.

Tout autre résultat qu’une victoire au stade Charles-Nungesser mettrait une pression supplémentaire sur les champions de France. Pour ce rendez-vous crucial, Didier Deschamps devra se passer de Mbia (blessé au genou) et de Ben Arfa. Après avoir séché la séance d'entraînement de jeudi, le joueur a récidivé vendredi matin en restant chez lui, à Cassis. Il ne souhaite plus s'entraîner avec l'OM tant que les dirigeants marseillais ne lui donneront pas leur feu vert pour signer à Newcastle. La piste des Magpies reste d’ailleurs, selon l'entourage du joueur, une piste très chaude, contrairement à ce que déclarait Jean-Claude Dassier jeudi soir.

L’ultimatum de Ben Arfa

Vendredi matin, l'un des conseillers de Ben Arfa a d'ailleurs confirmé la volonté du joueur de partir : « Hatem ira à Newcastle. Les relations entre lui et Deschamps ont atteint un point de non retour et nous voulons simplement que les dirigeants marseillais fassent machine arrière et le laissent partir. Hatem a toujours été honnête avec l'OM alors que l'OM se moque d'Hatem en le déclarant subitement intransférable. Début juillet, Deschamps nous avait pourtant demandé de lui trouver un club, ce que nous avons fait. » C'est même le club phocéen qui avait mandaté plusieurs agents pour trouver une nouvelle équipe à Ben Arfa... Un comble.

F.G. à Marseille