RMC Sport

OM : Labrune-Diouf, pourquoi ils ne s’aiment pas

Vincent Labrune

Vincent Labrune - -

Si Vincent Labrune et Pape Diouf, l’actuel et l’ancien président de l’OM, s’allument copieusement par médias interposés, leur inimitié ne date pas d’aujourd’hui. Retour sur les raisons d’un conflit.

Cette fois, il n’est plus question de guerre froide. Ce dimanche, le ton s’est sensiblement durci entre Vincent Labrune, actuel président de l’OM, et Pape Diouf, l’un de ses prédécesseurs (2005-2009). Le premier est passé à l’offensive. Une attaque à 80 000 €, le coût d’une pleine page dans le quotidien L’Equipe. Une attaque masquée aussi puisque ce publi-communiqué n’est pas signé par le président phocéen mais par la marque OM, Vincent Labrune estimant que les critiques de Pape Diouf dans son autobiographie (« C’est bien plus qu’un jeu ») frappent avant tout le club et ses salariés et non sa personne.

Le titre de ce publi-communiqué, « L’Olympique de Marseille, présente Pape Diouf : l’amour du JE », est donc une réponse salée à l’ouvrage de l’ancien agent dans lequel Pape Diouf critique les méthodes de Vincent Labrune, à l’époque où celui-ci occupait la fonction de président du conseil de surveillance. « On a pris le parti d'en rire et de faire une réponse drôle sur le fond et originale sur la forme : en l'occurrence une critique littéraire humoristique de cette ‘‘œuvre’’, sur le modèle des publi-communiqués des maisons d'édition », a expliqué Vincent Labrune à RMC Sport.

Si le conflit entre les deux boss éclate aujourd’hui au grand jour, il faut justement remonter à cette période pour comprendre les raisons de cette animosité. Lorsque Pape Diouf est aux commandes de l’OM, Vincent Labrune, alors inconnu du public, joue dans l’ombre un rôle très important auprès de Robert Louis-Dreyfus, l’actionnaire, gravement malade lors de la dernière saison d’Eric Gerets et de Pape Diouf à l'OM. Ces manœuvres du président du conseil de surveillance, Pape Diouf ne les apprécient guère et ils les dénoncent publiquement aujourd’hui.

Diouf, la rancune tenace

Pour lui, Vincent Labrune a toujours avancé masqué, maniant à merveille le off avec les journalistes. Resté longtemps silencieux à cause d'une clause de confidentialité imposée à Pape Diouf avec ses indemnités de départ, le contentieux explose donc au grand jour. Au début de sa présidence, Vincent Labrune, qui sait Pape Diouf encore très populaire à Marseille, avait pourtant voulu renouer des liens avec l'ancien président de l'OM, en lui demandant de s'afficher en loges, avec lui, au Vélodrome. Refus de Diouf, qui n'a en fait jamais digéré son éviction de l'OM...

Pour Diouf, Labrune, toujours en position de force car très proche de la famille Louis-Dreyfus, restera toujours le responsable n°1 de son départ de l'OM. Vincent Labrune et Pape Diouf ne s'aimaient donc pas beaucoup. Aujourd’hui, ils se détestent. Pour l'anecdote, Pape Diouf doit encore faire la promotion de son livre lors des deux prochaines semaines. Dans son entourage, il se murmure même qu’il a décidé de ne plus se fixer de limite lors de ses rendez-vous avec les médias. L’OM n’a donc sans doute pas fini de laver son linge sale en public.

Aurélien Brossier avec Florent Germain