RMC Sport

OM: le club veut récupérer les abonnements en virages

-

- - AFP

A l’issue d’une réunion entre les supporters et la direction de l’OM ce lundi, il a été acté qu’une réforme du fonctionnement lié aux abonnements dans les virages du Vélodrome était nécessaire. Ces derniers devraient à nouveau être gérés par le club. Une petite révolution pour les fans marseillais.

Hormis l’absence de supporters au Parc des Princes, dimanche, une autre décision forte a été prise lors de la réunion entre les fans de l’OM et la direction du club, qui veut réformer son fonctionnement par rapport aux abonnements en virages. La saison prochaine, leur vente ne devrait plus être effectuée par les groupes de supporters (comme c'est le cas depuis l'époque Tapie) mais par l'OM lui-même, en échange de subventions.

Cette décision repose sur deux grands principes : il est hors de question de supprimer les groupes de supporters, qui assurent une ambiance unique au Vélodrome. Et il est primordial de s'assurer que toutes les mesures de sécurité seront respectées à l'avenir.

Des subventions pour compenser

Un groupe de réflexion est donc mis en place au sein du club marseillais. L'idée serait de subventionner les groupes de supporters pour les aider à sécuriser leurs virages, tout en maintenant leurs animations (déplacements, tifos, etc).

Un cahier des charges strict sera établi entre l’OM et les groupes de supporters. Mais c'est bel et bien le club olympien qui va récupérer la commercialisation des abonnements la saison prochaine. L’OM, mis sous pression par les autorités et la Préfecture de police suite aux incidents lors du match contre l’OL il y a huit jours, veut savoir qui est abonné et qui est assis à telle ou telle place. Il voit en cette solution un très bon compromis. Aux allures, tout de même, de petite révolution pour les supporters marseillais.

L’OM veut (aussi) savoir qui se déplace

Une autre mesure a été évoquée lors de la réunion de ce lundi. L’OM souhaite que les personnes qui effectueront les déplacements européens figurent sur une liste préétablie par les groupes de supporters. Ceci a pour but de mieux identifier d'éventuels fauteurs de troubles, comme ceux qui avaient dévasté gratuitement la terrasse d'un café à Groningue (Pays-Bas) en marge de la 1ère journée de Ligue Europa.

YP

Florent Germain